menu

AddUp et le Cesi créent une solution d’impression 3D métal modulable et transportable

Publié le 4 décembre 2019 par Mélanie R.
cesi

Le fabricant français AddUp vient d’équiper le Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle (Cesi) à Nanterre d’une imprimante 3D métal un peu particulière : il s’agit d’une machine enfermée dans 6 containers à l’extérieur sur une surface de 125 mètre carrés, modulable et plus facilement transportable. Elle intègre surtout des dispositifs de sécurité renforcés, que ce soit autour de la manipulation de la poudre ou du post-traitement des pièces. Cette nouvelle collaboration française devrait permettre aux ingénieurs étudiants de maîtriser les processus de fusion laser sur lit de poudre et comprendre tous les enjeux liés à la fabrication additive. Elle offrira également une production plus flexible, disponible directement sur n’importe quel site. 

Le Cesi souhaitait intégrer une solution de fabrication additive métal dans certains cursus de formation pour ses élèves de troisième année, plus particulièrement une machine de fusion laser sur lit de poudre. L’idée principale était de fournir aux futurs ingénieurs toutes les compétences pour qu’ils puissent à leur tour former l’industrie de demain. Mais le premier constat du Cesi est le suivant : une telle technologie d’impression 3D présente des risques, à la fois pour les utilisateurs, mais aussi pour l’environnement dans lequel se trouve la machine. David Failly, directeur du Cesi Ile-de-France/Centre, explique : “L’utilisation d’une poudre métallique de 2 ou 3 microns peut générer une atmosphère explosive et hautement nocive pour les opérateurs dans la zone de production.” Or, les locaux du Cesi étant neufs (ils ont été inaugurés le 14 octobre dernier), cette option n’était pas envisageable. Le campus a donc réfléchi à une intégration d’une imprimante 3D métal à l’extérieur en faisant appel à l’entreprise française Capsa qui est spécialisée dans l’aménagement de containers maritimes, capable ainsi de proposer des solutions sur-mesure et modulables.

cesi

Crédits photo : Alexandre Couto

Des containers abritent désormais une imprimante 3D métal

Les trois partenaires sont repartis de la solution Flexcare d’Addup, un système composé de cellules HSE modulables qui viennent compléter l’imprimante 3D FormUp 350 afin de garantir toute la sécurité autour de l’utilisation de la machine. Or, celle-ci doit être placée à l’intérieur d’un bâtiment : c’est pourquoi le Cesi l’a retravaillée et adaptée à un environnement à l’extérieur après deux ans de R&D. Le résultat ? Un grand rectangle de 125 mètres carrés composés de 6 containers qui pèsent 14 tonnes au total – chaque container peut toutefois être transporté facilement seul par voies maritime, routière ou ferroviaire. A l’intérieur de ces blocs, vous pouvez notamment retrouver la solution d’impression 3D métal dans une zone entièrement hermétique et dépressurisée (l’air y est renouvelé 6 fois toutes les heures). Thibaut Morin, responsable du Fablab qui a dirigé le projet, ajoute : “La partie qui accueille l’imprimante a fait l’objet d’une attention particulière Elle répond à la norme Atex 22. Les équipements électriques ont été certifiés pour fonctionner en atmosphère explosive. Par ailleurs, la zone de production est placée en atmosphère contrôlée, dans un environnement de type « salle blanche ».”

Ce grand rectangle intègre aussi des SAS d’entrée et de sortie dédiés, que ce soit pour les personnes ou pour les matériaux ; des zones dédiées au post-traitement ou encore au décollement des pièces de leur support. A terme, AddUp et le Cesi souhaiteraient rendre cette solution d’impression 3D métal complète accessible aux industriels et ne pas la cantonner à la formation uniquement. Il y a d’ailleurs un réel intérêt, tant par le côté modulaire et personnalisable, que par l’aspect sécuritaire qui est capital dans une usine. Jean-Daniel Penot, responsable de la fabrication additive au Cesi, conclut : « Des secteurs de pointe sont intéressés par cette technologie flexible, comme l’exploration pétrolière, qui pourrait facilement installer ces unités de production sur des plateformes pétrolières. » Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site du Cesi

cesi

La manipulation de poudres métalliques impliquent certaines précautions et aspects sécuritaires

*Crédits photo de couverture : Wuddhy Fernandes

Que pensez-vous de la solution développée par AddUp et le Cesi ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK