menu

L’impression 3D au service de l’ophtalmologie : Addion conçoit des modèles d’yeux ultra réalistes

Publié le 16 septembre 2021 par Mélanie R.
addion

Le service d’impression 3D autrichien Addion GmbH, spécialisé dans la production de dispositifs médicaux imprimés en 3D, a recours à la technologie PolyJet de Stratasys pour concevoir des modèles d’yeux chirurgicaux ultra réalistes afin de mieux préparer des opérations critiques. Le procédé de fabrication additive multi-matériaux et multi-couleurs lui permet d’obtenir un niveau de réalisme sans précédent qui vient améliorer toute procédure oculaire. 

Dans le secteur ophtalmologique, il est complexe de concevoir des modèles reproduisant les tissus souples et aqueux des yeux humains. Ils manquent souvent de réalisme, notamment en ce qui concerne la couleur et le toucher. L’oeil est un organe difficile à reproduire – le processus est long et assez coûteux. La fabrication additive peut lever certaines barrières quand il s’agit de concevoir des modèles chirurgicaux sur-mesure mais certaines technologies ne répondent pas à tous les besoins, notamment en termes de matériaux, de transparence ou de couleur. C’est là que le jet de matière est particulièrement intéressant : comme il peut combiner plusieurs photopolymères et couleurs, on peut obtenir des pièces ultra réalistes.

Crédits photo : Addion/Stratasys

Addion imprime en 3D un modèle d’oeil sur-mesure

Addion GmbH s’appuie sur la machine Digital Anatomy de Stratasys, une solution pensée pour le secteur médical notamment pour reproduire le comportement de tissus humains. Grâce aux matériaux TissueMatrix™ et GelMatrix™, l’entreprise peut imiter l’aspect mou et aqueux de l’oeil, créant un haut niveau de réalisme. Alexander Hechenberger, CEO d’Addion, explique : “La couche de peau sur le modèle est d’un dixième de millimètre et est détachée avec de très petits instruments fins, implantée, puis rattachée. Ce niveau de détail était auparavant inimaginable.” En effet, ils sont capables de produire un modèle chirurgical où la cornée peut se retirer facilement : cela permet aux médecins de simuler une opération et mieux se préparer, mais aussi de mieux comprendre comment l’oeil fonctionne.

Alexander Hechenberger poursuit : « Pour nous, les possibilités offertes par l’imprimante de Stratasys sont infinies, et malgré les résultats incroyables dont nous avons bénéficié jusqu’à présent, nous ne faisons qu’effleurer la surface en termes de potentiel de la technologie. Il n’existe pratiquement aucune alternative comparable pour la production de modèles d’yeux dans notre secteur, notamment en ce qui concerne la recréation complexe de tissus mous avec des couleurs réalistes et la variété des matériaux. » L’entreprise autrichienne a déjà prévu de tester d’autres matériaux comme BoneMatrix™ pour la création de structures osseuses ou TissueMatrix pour des structures vasculaires.

Grâce à la fabrication additive, les médecins peuvent mieux comprendre la structure de l’oeil (crédits photo : Addion/Stratasys)

La technologie PolyJet ouvre donc de nouvelles portes aux praticiens de santé qui peuvent désormais compter sur des dispositifs et des outils plus réalistes et performants. N’hésitez pas à partager votre avis sur l’utilisation de la fabrication additive dans le domaine médical dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you