menu

Un abri de tram imprimé en 3D dans les rues de Prague

Publié le 16 septembre 2022 par Mélanie W.
abri tram imprimé 3D

La capitale tchèque, Prague, s’étend sur 142 kilomètres, sur lesquels circulent chaque jour environ 991 véhicules transportant résidents et touristes. La société de transport de Prague, qui exploite le tramway et le métro et en assure l’instantanéité, est responsable de toutes les stations et de tous les arrêts. À l’un de ces arrêts, nommé Stromovka et situé dans la municipalité Prague 7, on peut y trouver un abri de tram imprimé en 3D qui comprend un banc et un auvent ; il a été produit en seulement 36 heures et a été dévoilé le week-end dernier. Ce qui est intéressant, c’est que cet abri est le premier de son genre en République tchèque à avoir été produit grâce à la fabrication additive.

Cet abri de tram a été fabriqué par la société So Concrete, basée à Prague – elle a d’ailleurs fourni gratuitement le banc et son habillage à la ville. Le prototype, qui offrira désormais aux passants un endroit où s’asseoir en attendant le prochain tram, a été fabriqué en béton. Ce dernier serait dix fois plus résistant que le béton classique et donc qualifié d’ultra-fort. Adam Scheinherr, conseiller et maire adjoint de Prague pour le transport, se réjouit des avantages que l’impression 3D apporte à Prague : « Combiner ce type de béton avec l’impression 3D est un moyen de n’utiliser le béton que là où il est absolument nécessaire […] Il s’agit d’un changement d’approche des projets et d’une orientation qui répond aux conditions du développement durable. Ne pas gaspiller l’énergie et les ressources, qui sont de plus en plus rares. »

Les passants peuvent s’asseoir à l’abri

Les caractéristiques de cet abri de tram imprimé en 3D

Grâce à l’utilisation de cette méthode de fabrication par impression 3D, la ville de Prague peut profiter d’un nouveau mode de construction durable. De plus, en termes économiques, la construction permet une plus grande efficacité. Dans ce cas, seulement 60 % des matériaux ont été utilisés et la main d’œuvre a pu être réduite au minimum. Une fois l’impression 3D terminée, So Concrete s’est chargé du transport des différentes pièces imprimées en béton, où elles ont ensuite été assemblées à l’arrêt souhaité.  L’impression 3D n’a toutefois pas été utilisée pour l’ensemble de la construction ; la conception a en effet été optimisé à l’aide de l’intelligence artificielle, la main d’œuvre humaine n’étant utilisée que pour les modifications finales.

En ce qui concerne l’entretien du nouvel abri de tramway, So Concrete affirme que la toiture ne nécessitera aucun entretien car le matériau utilisé est extrêmement durable. Estimant sa durée de vie à 100 ans, voire plus, Federico Diaz, directeur général de So Concrete, donne plus de précisions sur le matériau et ses applications : « La durée de vie du matériau est extrême, il est utilisé, par exemple, pour les barrages d’eau« . L’abri ayant déjà accueilli de nombreux invités, la ville est sûre que ce ne sera pas la dernière construction produite grâce à l’impression 3D.

L’abri a été réalisé par impression 3D et intelligence artificielle

Que pensez-vous de cet abri de tram imprimé en 3D ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

*Crédits de toutes les photos : So Concrete

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks