menu

Des lunettes intelligentes imprimées en 3D pour aider les enfants dyslexiques

Publié le 15 mars 2021 par Mélanie R.
abeye

Jeune startup française incubée par Atol Les Opticiens, Abeye fabrique des lunettes électroniques pour améliorer le bien-être de chacun. Après le succès de sa première paire Spectalert qui détecte les chutes des personnes âgées, elle lance aujourd’hui Lexilens pour faciliter la lecture aux personnes dyslexiques. Et si ce produit innovant nous intéresse chez 3Dnatives c’est parce que la startup a eu recours à la fabrication additive pour accélérer sa phase de prototypage mais aussi l’industrialisation des premières unités.

3Dnatives est allé à la rencontre de Michaël Kodochian, fondateur et CEO d’Abeye, afin d’en savoir plus sur le processus de fabrication de la paire de lunettes. La startup a notamment travaillé main dans la main avec le service d’impression 3D ERPRO qui a utilisé la technologie HP Multi Jet Fusion pour concevoir Lexilens. Nous avons pu nous rendre dans les coulisses de la fabrication :

Les lunettes Lexilens permettent d’activer par une simple pression un filtre qui vient retirer toutes les images miroir vues par les personnes souffrant de dyslexie. La fabrication additive a joué un rôle clé pour Abeye pour toute la partie de R&D en permettant notamment d’accélérer les itérations. Grâce à la technologie Multi Jet Fusion de HP, elle a pu imaginer différentes montures facilement et très rapidement et passer à une production en pré-série de manière fiable et répétable.

Le service d’impression 3D ERPRO a accompagné la startup dans toutes les phases de fabrication, du choix de la bonne technologie au post-traitement. C’est donc le procédé MJF qui a permis d’atteindre une meilleure productivité et une précision dimensionnelle élevée, le tout en optimisant les coûts et le nombre de pièces nécessaires à la réalisation de la monture. Nicolas Aubert, Directeur de l’Impression 3D pour HP France, ajoute : « La fabrication des lunettes Lexilens imprimée en 3D est exceptionnelle puisque c’est le premier produit multi-composants imprimé avec une telle complexité d’assemblage. Pas moins de 9 composants !« 

Pour l’instant, Abeye propose une paire pour les enfants mais elle souhaite à l’avenir développer un autre modèle pour adulte. On vous laisse regarder l’intégralité du reportage ci-dessus et n’hésitez pas à partager votre avis avec la communauté de l’impression 3D en commentaires de l’article. Plus d’infos sur le site de Abeye ICI.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you