menu

Prototypage rapide : pourquoi miser sur l’impression 3D ?

Publié le 24 avril 2019 par Mélanie R.
3ERP

Une récente étude de Dimensional Research, sponsorisée par Essentium, nous avait révélé il y a quelques jours que le prototypage reste l’application la plus répandue quand on parle de fabrication additive aujourd’hui. Il révélait également que l’impression 3D se dirige progressivement vers la production en série, notamment vers une personnalisation de masse. Il n’en demeure pas moins que les besoins en matière de prototypage et prototypage rapide devraient rester plus ou moins stables au cours des 5 prochaines années.

Le prototypage rapide est un ensemble de techniques utilisées pour fabriquer rapidement un modèle réduit d’une pièce finie. Habituellement, lorsque nous pensons au prototypage rapide, nous pensons à l’impression 3D. Cette technologie présente de nombreux avantages par rapport aux méthodes de fabrication traditionnelles en termes de coût, de délais et d’itérations de conception. Cependant, il existe d’autres techniques telles que l’usinage CNC, la coulée sous vide et le moulage par injection.

3ERP

Crédits photo : 3ERP

La société chinoise 3E Rapid Prototyping (3ERP) offre des services de prototypage rapide et de production en petite série pour un large éventail d’industries, notamment l’automobile, le médical, l’aérospatial et les biens de consommation. Nous avons parlé au directeur général de la société, Ronan Ye, qui nous a expliqué que la société peut fournir de 1 à plus de 1000 pièces métal ou plastique dans le monde en moins de dix jours. Il précise : “Les innovations dans les technologies d’usinage CNC, de fabrication additive et de coulée offrent aux entreprises et aux consommateurs un niveau sans précédent d’options de conception.”

Les différentes technologies de prototypage rapide

Les deux technologies principales du prototypage, à savoir l’impression 3D et l’usinage CNC, pourraient apparaître comme complètement opposées. L’une est soustractive, l’autre additive, mais les deux sont compatibles avec une large gamme de matériaux (des plastiques aux métaux). Ils ont en réalité une bonne complémentarité. C’est pourquoi certaines solutions de fabrication additive sur le marché intègrent aujourd’hui des machines à commande numérique capables de gérer le post-traitement requis par la plupart des imprimantes 3D. Dans son dernier rapport, 3ERP a révélé que les entreprises des secteurs de l’automobile, de l’aérospatial et de la fabrication de produits en métal sont les utilisateurs les plus intéressés par les technologies d’usinage automatisé et soustractif. « Le secteur de l’automobile est le plus susceptible de conserver sa position dominante dans l’utilisation des technologies CNC. L’innovation, la nécessité d’une production rapide et d’une meilleure qualité sont les principaux facteurs qui le propulsent vers l’avenir, non seulement dans la production de voitures, mais également dans les industries de la défense et de l’aérospatial”, explique Ronan Ye.

3ERP

Des pièces imprimées en 3D (crédits photo : 3ERP)

Les avantages de l’impression 3D incluent sa liberté de forme, sa précision, sa rapidité et sa capacité à réduire le poids et le coût des pièces. Le prototypage rapide est un élément essentiel à la plupart des processus de conception et d’ingénierie. En général, la création d’un prototype à l’aide de méthodes traditionnelles nécessitait à peu près les mêmes processus, coûts, outillage et configuration que le produit final, ce qui rendait les prototypes assez rédhibitoires pour de nombreuses entreprises. Mais cela a changé grâce à l’émergence de nouvelles technologies. En fait, plus vous aurez besoin de créer rapidement un prototype, plus les techniques d’impression 3D seront adaptées. La CNC reste une technologie plus difficile à manipuler pour une exécution très rapide, mais est préférable pour les pièces de très haute précision. De plus, plus le volume de production est petit, en général, plus l’impression 3D conviendra, également côté coûts. En termes de complexité géométrique, il est presque impossible de concurrencer la fabrication additive, elle offre des possibilités de design inégalées.

Il semblerait que le service 3ERP ait compris la complémentarité entre ces deux technologies ; il offre en effet des services d’outillage rapide, de moulage par injection et de coulage sous vide, en plus de ses solutions d’impression 3D. Vous pouvez en savoir plus ICI.

Quel est l’avenir de l’impression 3D dans le secteur du prototypage rapide ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you