menu

3dTrust, un nouvel acteur pour sécuriser l’impression 3D

Publié le 29 décembre 2016 par Mélanie R.
3dTrust

Andrei Mituca est l’un des trois fondateurs de 3dTrust, une start-up basée à Munich qui a pour objectif de sécuriser l’impression 3D et protéger la propriété intellectuelle des fichiers 3D. Après avoir remporté de nombreux prix dont celui des Assises de la Sécurité ou lors du salon Formnext de Francfort, la jeune pousse réalisait en octobre dernier une jolie levée de fonds d’un million d’euros auprès de ACE Management et WeAre Aerospace. Pour en savoir plus, 3Dnatives a eu le plaisir d’aller à la rencontre d’Andrei pour discuter des missions de 3dTrust et de l’avenir de l’impression 3D.

3dTrust

De gauche à droite: Andrei Mituca, Alexandre Guérin, Antoine Jeo

3DN : Parlez-nous de votre société : que fait-elle exactement ?

3dTrust aide les entreprises à intégrer l’impression 3D dans leur activité. Nous avons développé un logiciel qui permet d’envoyer directement les données de l’impression 3D à l’imprimante de façon cryptée et sécurisée afin d’éviter les risques comme le piratage ou le vol du fichier. Notre logiciel analyse les données de la machine durant l’impression afin d’offrir au propriétaire une qualité précise et une traçabilité de l’information. Cela lui permet de savoir qui a imprimé ses pièces et à quelle fréquence elles ont été imprimées.

3DN : Comment 3dTrust se positionne-t-elle pour protéger le copyright?

L’impression 3D se déplace lentement du prototypage à la production de masse. En conséquence, la protection de la propriété intellectuelle devient de plus en plus importante. Selon Gartner, les atteintes à la propriété intellectuelle dans le secteur de l’impression 3D représenteront 100 milliards d’euros par an d’ici 2018. Les objets peuvent être scannés et réimprimés et les fichiers 3D sont facilement piratés.

Chez 3dTrust, nous souhaitons simplifier la production de masse grâce aux imprimantes 3D. Notre solution protège le copyright des données numériques, permet la traçabilité des pièces imprimées pour que le propriétaire garde le contrôle de sa production, assurant ainsi la qualité du processus d’impression et la bonne monétisation de la propriété intellectuelle. C’est une plate-forme unifiée pour conserver une trace de l’impression 3D à n’importe quel moment.

3dTrust

3DN: Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les débuts de 3dTrust ?

Nous sommes une équipe de jeunes professionnels aux parcours différents. 3dTrust a été fondé par Alexandre, Antoine et moi-même. Tandis qu’Alexandre et Antoine ont des profils orientés business, j’ai un master en informatique.

3dTrust a gagné le Start-Up Weekends en juin 2014. Cela nous a permis de rejoindre le Centre d’Entreprenariat à l’Université des Sciences Appliquées à Munich où nous avons pu développer un premier prototype. En septembre 2015, nous étions l’un des 5 lauréats de l’accélérateur BizLab d’Airbus. Depuis, nous sommes en étroite collaboration avec Airbus pour adapter notre solution aux exigences du secteur aérospatial.

3DN: Qui sont vos clients?

Nous travaillons donc actuellement avec Airbus, à travers leur BizLab. Plus généralement, nos clients sont des entreprises qui accordent une grande importance à la protection de leur propriété intellectuelle et qui perçoivent un grand potentiel dans l’utilisation d’imprimantes 3D.

3dTrust

3DN: Comment voyez-vous l’avenir de l’impression 3D ?

Les imprimantes 3D sont plus rapides, plus précises qu’avant et peuvent imprimer avec de nouveaux matériaux. C’est un marché très dynamique et on voit bien comment la technologie d’impression 3D passe du prototypage à la production de masse. On va parler de digitalisation et de décentralisation des chaînes logistiques où les imprimantes 3D joueront un rôle clé. Beaucoup d’innovations dans les logiciels sont aussi attendues.

3DN: Un dernier mot pour nos lecteurs?

Les nouveaux designs organiques permettent de développer des pièces innovantes et complexes. De telles pièces satisfont déjà les exigences en termes de sécurité et de qualité. Elles doivent surtout être soutenues par une continuelle évolution des imprimantes 3D, des matériaux et logiciels.

Que pensez-vous de cette nouvelle solution de protection des données dans l’impression 3D? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you