menu

3DPRINTUK imprime en 3D des pièces automobiles pour la Team Bath Racing

Publié le 9 juillet 2021 par Philippe G.

L’impression 3D est aujourd’hui indispensable au secteur automobile. La majorité des grandes firmes, à l’image de Nissan et Audi, se sont tournées vers la technologie pour fluidifier leur production, notamment grâce au gain de temps et à la réduction des coûts que la fabrication additive offre. D’autres entreprises, comme BMW et Ford, sont même allées jusqu’à ouvrir un centre dédié à l’impression 3D afin d’accélérer la production de pièces. Et les partenariats entre acteurs de l’impression 3D et de l’automobile se multiplient. 3DPRINTUK, un service d’impression 3D basé à Londres, s’est associé avec la Team Bath Racing (TBR), une équipe d’étudiants ingénieurs participant à la compétition Formula Student, une course de voiture, au Royaume-Uni. 

Même si l’entreprise britannique propose ses technologies à différents secteurs, 3DPRINTUK a toujours eu une préférence pour le domaine de l’automobile. Grâce aux technologies 3D, le service d’impression 3D offre à ses clients et partenaires la possibilité de transformer leur méthode de fabrication. À ce sujet, Conor Smith, un étudiant en licence ingénierie mécanique et automobile faisant partie de la TBR, explique : « L’impression 3D est vraiment le moyen le plus rentable et le plus rapide de fabriquer des pièces complexes. Il y a certaines pièces sur notre voiture que nous ne pourrions tout simplement pas fabriquer autrement.” Avant d’ajouter : “De plus, pour certaines applications, notamment pour le prototypage, la rapidité de l’impression 3D nous permet de produire des pièces en quelques jours, ce qui accélère vraiment notre processus de conception.” D’ailleurs, en plus d’imprimer en 3D des pièces pour la TBR, l’entreprise britannique est également devenu l’un des sponsors de l’équipe.

3DPRINTUK

Pièce imprimée en 3D par 3DPRINTUK (crédits photo : 3DPRINTUK)

Les composants imprimés en 3D par 3DPRINTUK

Afin d’imprimer différentes pièces de la voiture de course, 3DPRINTUK a eu recours à la technologie de HP Multi Jet Fusion et au procédé SLS. La technologie d’HP a permis d’imprimer le plenum de la voiture, un récipient de grand volume qui se trouve entre le turbocompresseur et l’admission d’air du moteur permettant au moteur d’aspirer l’air le plus efficacement possible. Imprimée en nylon 12, la pièce possède une géométrie complexe et dispose d’un diamètre de 250 mm x 150 mm. Avec le procédé SLS, 3DPRINTUK a fabriqué différents composants présents sur l’aile avant de la voiture. Eux aussi imprimés à partir de nylon 12, il n’a fallu qu’un seul jour pour produire ces pièces. Conor Smith précise que si les éléments avaient été fabriqués avec les méthodes traditionnelles,  il aurait fallu utiliser des fibres de carbone, et compter au minimum 5 jours de fabrication. 

Selon la Team Bath Racing, les pièces imprimées par 3DPRNTUK présente des caractéristiques similaires aux pièces traditionnelles, notamment en termes de résistance et de rigidité. Elles ont d’ailleurs obtenu de bons résultats lors des phases de test. Vous l’aurez compris, ce partenariat mêlant automobile et fabrication additive est loin d’être le premier, mais comme tous les précédents, il s’est avéré payant. Preuve que l’impression 3D et le secteur de l’automobile ont de beaux jours devant eux.

3DPRINTUK

La voiture de la Team Bath Racing (crédits photo : 3DPRINTUK)

Que pensez-vous de la collaboration entre 3DPRINTUK et la Team Bath Racing ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Crédits photo de couverture : 3DPRINTUK

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you