menu

Des mégots de cigarettes transformés en filaments

Publié le 1 juillet 2022 par Philippe G.

L’OMS estime qu’environ 6,5 trillions de cigarettes sont consommées chaque année dans le monde, et s’il est difficile de donner un chiffre exact, une grand partie d’entre elles finissent dans la nature. À ce sujet, la Société espagnole de pneumologie et de chirurgie thoracique (SEPAR) explique que les mégots de cigarettes sont les déchets que l’on retrouve le plus dans l’environnement et qu’ils représentent environ 30 % de la quantité totale des déchets collectés. Face à cette problématique, l’entreprise basque 3DKala a lancé un projet visant à réduire l’impact des mégots de cigarettes sur l’environnement. Concrètement, la société souhaite développer un processus de recyclage des mégots et les transformer en filaments d’impression 3D ou en isolant pour la construction.

Au fil des années, la fabrication additive a largement été déployée pour tenter de résoudre les problèmes environnementaux. Il y a quelques mois, nous vous présentions par exemple comment l’université de Bristol collectait les masques chirurgicaux défectueux pour les transformer en matériaux d’impression 3D. Ou encore, plus récemment, la machine open-source Polyformer capable de récréer des objets à partir de matière recyclée faisait énormément parler d’elle. Et comme vous vous en doutez, c’est dans cette optique que 3DKala s’est tourné vers la fabrication additive. 

3DKala

L’équipe à l’origine du projet. (Crédits photo : 3DKala)

3DKala et le recyclage des mégots de cigarettes

Le projet de la société consiste à récupérer les mégots de cigarettes, à retirer tous leurs éléments polluants et à donner une seconde vie à ces déchets. Par une série d’étapes, ils cherchent à réintroduire ces matériaux dans deux nouveaux marchés, ceux de l’impression 3D et de la construction. Le processus commence par la collecte des mégots de cigarettes déposés dans des cendriers spécifiques. Une fois collectées, elles passent par un système de lavage sans eau, afin de tirer parti de tous les principaux composants de la cigarette et sans générer de déchets au cours du processus. Ces composants sont le tabac, les cendres, le papier qui enveloppe le mégot et le filtre, qui est fait d’acétate de cellulose. 

La jeune équipe explique : « Le défi que nous nous sommes fixés est de ramener ce produit recyclé dans les chaînes de production. Dans le cas du tabac et des cendres, nous les utilisons comme engrais pour les agriculteurs locaux. En outre, le filtre et le papier pour mégot de cigarette sont destinés à être utilisés dans le secteur manufacturier, que ce soit comme isolant dans la construction, dans l’industrie textile ou dans le monde de l’impression 3D en créant des filaments. » Avant de conclure : « Ce projet passionnant démontre l’importance de trouver des solutions aux problèmes environnementaux actuels. En outre, nous voyons comment l’impression 3D peut être la voie à suivre pour donner une nouvelle vie aux déchets. »

Que pensez-vous du projet lancé par 3DKala ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !

Partagez vos impressions

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de_DEen_USes_ESfr_FRit_IT
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D

3Dnatives is also available in english

switch to

No thanks