menu

Les caractéristiques de 3DEXPERIENCE Make, la plate-forme de fabrication de Dassault Systèmes

Publié le 13 novembre 2019 par Mélanie R.
3DEXPERIENCE Make

Dassault Systèmes, leader des logiciels de conception 3D, des solutions de maquette numérique et de gestion du cycle de vie du produit (PLM), a récemment lancé son service de fabrication à la demande baptisé 3DEXPERIENCE Make. Ce service, qui fait partie de la plateforme 3DEXPERIENCE de la société, se veut une solution complète pour les entreprises qui souhaitent adopter ou intégrer l’impression 3D dans leurs activités. Habituellement, ces entreprises se tournent vers des prestataires pour mener à bien leurs projets. Au lieu de créer un autre service d’impression 3D, 3DEXPERIENCE Make est un écosystème complet d’intermédiation permettant de connecter un utilisateur à un service d’impression 3D en comparant les offres des différents fournisseurs. Pour en savoir plus sur l’écosystème et les avantages qu’il cherche à apporter au secteur de la fabrication additive, nous avons rencontré Guillaume Drapier, chef de produit chez Dassault Systèmes.

3DN : Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre lien avec les technologies d’impression 3D ?

J’ai fait mes études principalement en Angleterre au Royal College of Art, où j’ai obtenu une maîtrise d’ingénieur en design industriel et à l’Imperial College London, où j’ai obtenu une maîtrise en génie mécanique et un MBA en gestion de l’innovation. J’ai découvert la fabrication additive au cours de mon projet de fin d’études : un des éléments clés du projet était le rythme d’itération élevé, ainsi la fabrication de maquette à la main n’était tout simplement pas envisageable, à la fois en termes de rapidité et de qualité attendue. En ce sens, la fabrication additive a pris le dessus en termes de design industriel, ce qui a eu des effets à la fois positifs et négatifs sur la compréhension des techniques de fabrication traditionnelles par les étudiants.

3DEXPERIENCE Make

Lors de mes premiers emplois en Chine et en Europe en tant que chef de projet industriel, la fabrication additive était la solution idéale. Elle nous a permis, en un seul processus et avec un seul fournisseur, de produire en quelques jours des prototypes fonctionnels, des prototypes cosmétiques et des ressources marketing pour les démonstrations et les salons. Cela nous a également permis de produire des outils pour traiter des petites séries de pré-production de pièces de moulage par injection. C’était un moment tellement excitant que tous les bureaux avec lesquels je travaillais se sont affrontés pour proposer la solution d’impression 3D la plus rapide et la meilleure possible. Les bureaux modifiaient également leurs machines et mélangeaient les technologies 3D à d’autres techniques, à la demande de grands conglomérats de l’automobile et de l’aérospatiale. Vous pouviez voir le secteur arriver à une certaine maturité sur une base mensuelle.

Plus tard dans ma carrière, j’ai rejoint une startup spécialisée dans l’optimisation de trajets laser pour DMLS appliquée aux micro lattices. J’étais chargé de diriger les efforts sur les produits Saas et de trouver des clients pour cette technologie. La fabrication additive était déjà beaucoup plus mature et, comme le logiciel de la startup ne rapportait pas encore beaucoup d’argent, nous avons fait du conseil dans des domaines tels que les composants thermiques, les composants de moteurs aéronautiques et les implants médicaux. La technologie était déjà beaucoup plus domestiquée et nous voulions optimiser le processus en réduisant le temps de construction et en augmentant la répétabilité. Ce qui m’a surpris, c’est le chemin parcouru par la technologie en si peu de temps, passant d’une technique de fabrication de « bricoles » à un processus légitime de fabrication d’implants sur mesure.

J’ai ensuite rejoint Dassault Systèmes en tant que chef de produit pour ce qui s’appelait alors le «service d’impression 3D». Vous connaissez la suite.

3DN : Comment 3DEXPERIENCE a-t-il commencé ? Et pourquoi Dassault Systèmes a-t-il décidé de lancer un tel service ?

Je n’étais pas dans la salle quand tout a commencé, mais la logique était la suivante : Dassault Systèmes cherchait à étendre sa présence e-commerce dans divers domaines et la «raison d’être» de la plateforme 3DEXPERIENCE de la société était la continuité numérique. De plus, à l’époque, certains fournisseurs de services de fabrication sur demande commençaient à décoller aux États-Unis et en Europe. Dans ces conditions, il était logique que Dassault Systèmes renforce sa présence sur le terrain. Cela a permis à sa clientèle existante de franchir ce dernier obstacle à savoir sa bien-aimée solution de CAO pour entrer dans le domaine d’une solution ERP (Entreprise Resource Planning) et travailler avec un réseau direct. Nous voulions permettre aux acheteurs d’accroître leur capacité à comparer les prix et à obtenir la meilleure offre possible tout en permettant aux champions de la fabrication additive de présenter leur savoir-faire et d’obtenir de nouveaux clients.

3DEXPERIENCE Make

3DN : Qu’est-ce que 3DEXPERIENCE Make offre aujourd’hui ?

Actuellement, 3DEXPERIENCE Make offre plusieurs fonctionnalités qui sont utiles en elles-mêmes, mais combinées et intégrées à notre plate-forme 3DEXPERIENCE, représentent un gain de temps considérable :

  • Tout d’abord, elle est intégrée à votre système de CAO. Cela signifie que vous pouvez pousser votre pièce directement de nos applications CATIA et SOLIDWORKS vers une plate-forme de fabrication à la demande.
  • Deuxièmement, elle corrige votre maillage si votre modèle présente des erreurs, ce qui peut arriver de temps en temps avec les fichiers .STL.
  • Troisièmement, elle trouve pour vous une personne capable de fabriquer ce dont vous avez besoin en fonction de vos spécifications de pièces et de fabrication. Finie la navigation sur le site Web et les appels téléphoniques interminables au bureau pour vérifier s’ils ont le plastique ou non.
  • Quatrièmement, elle vous fournit instantanément le prix exact de votre commande pour l’achat direct de la pièce ou vous permet de demander un devis à trois fournisseurs.
  • Cinquièmement, elle centralise tous vos échanges avec tous vos fournisseurs – plus de mails interminables.
  • Sixièmement, elle gère pour vous le paiement, l’édition des devis, la génération de factures et le calcul de la taxe, ce qui est une tâche complexe et chronophage.

Toutes ces possibilités existent dans d’autres produits distincts, mais la rationalisation du processus va très bien avec la fabrication additive, où la vitesse est capitale.

3DN : Qui peut utiliser le service et pourquoi ?

Nous avons deux offres : une publique appelée «Community» et une privée appelée «Enterprise». Dans chacune des deux, nous avons des acheteurs (qui achètent des pièces) et des vendeurs (qui fabriquent des pièces puis les vendent).

Dans 3DEXPERIENCE Make Community, nous ciblons le profil des acheteurs de petites et moyennes entreprises cherchant à rationaliser leur processus de fabrication à la demande, à obtenir les meilleures offres et à découvrir de nouveaux fournisseurs de services. Du point de vue du vendeur, les bureaux sont présents dans la communauté 3DEXPERIENCE Make afin de créer de nouvelles sources de revenus, d’acquérir de nouveaux clients et d’accroître leur présence sur le Web.

3DEXPERIENCE Make

3DEXPERIENCE Make Enterprise est totalement différent et s’adresse aux grandes entreprises. Nous créons pour eux un marché de fabrication interne à la demande. Les acheteurs et les vendeurs appartiennent à la même entreprise ou ont un accord existant. 3DEXPERIENCE Make les aide à rationaliser et formaliser leur processus de fabrication à la demande.

3DN : Quels sont vos projets pour l’avenir ? Où voyez-vous 3DEXPERIENCE Make dans 5 ans ?

Je constate une intégration encore meilleure avec l’écosystème de Dassault Systèmes, une intégration avec d’autres marchés complémentaires et un processus de commande de plus en plus rationalisé. Nous nous efforçons vraiment de devenir la solution de conception du marché de bout en bout, du design à la fabrication.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Si, comme moi, vous aimez fabriquer et avez raté la naissance du moulage par injection ou par commande numérique, plongez dans la fabrication additive. C’est là que ça se passe et que les opportunités sont énormes. Vous pouvez retrouver davantage d’informations ICI.

Que pensez-vous de la plate-forme 3DEXPERIENCE Make ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives. N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter !

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. Guillaume D. dit :

    La première phrase de l’article est déjà fausse ..
    « Dassault Systèmes, leader des logiciels de conception 3D, des solutions de maquette numérique et de gestion du cycle de vie du produit (PLM) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you