menu

3DEO : réinventer la fabrication additive métal à bas coût

Publié le 1 mai 2018 par Mélanie R.
3DEO

La fabrication additive métal a un bel avenir devant elle si on en croit le Wohlers Report 2018 qui affirme que les solutions vendues l’année dernière ont augmenté de 80%. Une opportunité saisie par 3DEO, une entreprise spécialisée dans l’impression 3D métal qui combine des méthodes de fabrication traditionnelle avec la fabrication additive. Elle ne vend pas encore ses imprimantes 3D mais la technologie développée lui permettrait de créer des pièces à un coût inférieur à ceux de ses concurrents, lui offrant alors un avantage important. Nous avons rencontré le Directeur du Business Development, Lance Kallman, pour en savoir plus sur 3DEO, sa technologie, ses projets et sa vision.

3DN : Pouvez-vous présenter et nous en dire plus sur votre lien avec l’impression 3D?

3DEO

Lance Kallman

Je m’appelle Lance Kallman et je suis directeur du business development chez 3DEO. Dans mon ancienne expérience professionnelle, j’étais en charge du recrutement dans une grande entreprise publique et étais concentré sur le secteur de la fabrication additive. L’impression 3D métal est l’une des technologies les plus passionnantes dans ce spectre là et j’étais vraiment très enthousiaste à l’idée de rejoindre une entreprise qui essaie de mener une révolution portée par la fabrication additive métal.

3DN: Comment 3DEO a-t-elle commencé dans l’industrie de l’impression 3D?

3DEO a été fondée par trois personnes – deux docteurs de l’Université Southern California et un ancien diplômé de l’Université de Californie, Los Angeles. Malgré la rivalité qui existe entre ces deux écoles, ils ont réussi à partager une vision commune et souhaitaient créer une technologie d’impression 3D métal abordable. Ce qui a commencé comme étant une idée de fabriquer un simple prototype est rapidement devenue une technologie fonctionnelle qui est désormais commercialisée. Nous sommes très contents d’imprimer des pièces en métal complexes pour nos clients!

3DN : Qu’est-ce qui différencie 3DEO sur le marché de la fabrication additive métal?

Depuis sa création, 3DEO s’est concentrée sur l’abaissement du coût final par pièce grâce à une double approche qui consiste à :

  • Réduire considérablement le coût de la machine en ne passant pas par une étape de frittage pièce par pièce mais en procédant au frittage de l’ensemble des pièces en même temps,
  • Utiliser des poudres de base qui sont, jusqu’à un certain volume, moins coûteuses que les poudres de spécialité utilisées dans d’autres technologies.

3DEO

Notre processus est également reproductible parce que nous n’utilisons pas de lasers qui nécessitent une surveillance constante ou des têtes d’impression comme pour le liage de poudre qui requièrent des coûts de maintenance. Le résultat est que notre première pièce ressemble exactement à notre 10 000ème ce qui nous permet d’avoir un volume de production élevé. Du point de vue de la qualité, nous nous sommes attachés à la norme existante de moulage par injection de métal, MPIF Standard 35, et travaillons avec des clients qui font aujourd’hui confiance à cette norme.

3DN : Quels sont vos objectifs actuels dans l’impression 3D métal?

Notre but ultime est de devenir le premier fournisseur de pièces métalliques imprimées en 3D avec notre technologie exclusive. Nous y parviendrons en continuant d’accroître notre capacité et en desservant toutes les grandes industries qui ont besoin de composants métalliques complexes. Bien que nous ne vendions pas les machines aujourd’hui, nous pouvons envisager un avenir où nous les mettrons finalement sur le marché.

3DEO

Des pièces imprimées par 3DEO

3DN : Comment voyez-vous l’avenir de l’impression 3D et quels sont les futurs développements que vous trouvez particulièrement intéressants?

L’impression 3D est en train de devenir une technologie clé au sein de l’Industrie 4.0. Je ne pense pas que la fabrication additive métallique sera un guichet unique pour toutes les pièces fabriquées de si tôt, mais je pense qu’elle fournira une grande capacité de production dont toute usine aura besoin. Le coût par pièce sera encore trop élevé au cours des 5 à 10 prochaines années pour que l’impression 3D en métal soit considérée comme un véritable moyen de fabrication car aujourd’hui certaines pièces peuvent être conçues pour moins d’un dollar, mais la technologie évolue dans ce sens. Je suis très enthousiaste quant à la capacité de l’impression 3D à démocratiser la fabrication de pièces métalliques qui permet alors aux petites et moyennes entreprises de concurrencer les grandes organisations. Niveler le terrain de jeu signifie plus d’innovation et plus de concurrence, ce qui est une victoire pour le consommateur final et pour l’industrie.

Retrouvez plus d’informations sur le site officiel de 3DEO ou dans la vidéo ci-dessous :

Que pensez-vous de l’entreprise 3DEO? Peut-elle baisser le coût de la fabrication additive métal? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you