menu

3D Hubs lève $18 millions pour améliorer ses capacités d’automatisation

Publié le 28 mars 2019 par Mélanie R.
3D hubs

La plate-forme d’impression 3D collaborative néerlandaise 3D Hubs, qui est aujourd’hui l’un des plus grands services d’impression 3D en ligne, vient de lever $18 millions pour étendre ses activités à l’international. Parmi les investisseurs, on compte Erik de Bruijn, le co-fondateur d’Ultimaker mais aussi Arthur Kosten, co-fondateur de la plate-forme de réservation Booking.com. Les fonds devraient servir à améliorer l’automatisation des devis, ouvrir un bureau aux Etats-Unis et perfectionner son système de commandes à l’international.

Aujourd’hui, 3D Hubs est disponible dans 140 pays et ses équipes indiquent que son réseau d’imprimantes 3D a produit plus de 2 millions de pièces pour des projets dans les domaines de l’aérospatial, de l’énergie, de la santé et de la robotique, avec un délai moyen de traitement d’environ deux jours. La société a déjà attiré de grands groupes, lui permettant de tripler son chiffre d’affaires en 2018. Ce nouvel investissement de $18 millions vient s’ajouter au $12 millions déjà levés – en 2016, la société néerlandaise avait levé $7 millions pour augmenter son réseau d’imprimeurs 3D.

3D hubs

Des pièces métalliques imprimées en 3D par 3D Hubs (crédits photo : 3D Hubs)

Selon 3D Hubs, l’investissement actuel servira à développer ses capacités d’automatisation dans le but de simplifier le processus de commande pour les clients. Bram de Zwart, cofondateur et CEO de 3D Hubs, explique: “Grâce à nos algorithmes, 93% des commandes de fabrication sont entièrement automatisées, ce qui nous permet de livrer les pièces à nos clients deux fois plus rapidement en moyenne. Ce dernier cycle de financement nous donnera la possibilité de rendre la sous-traitance de la fabrication encore plus intelligente et simple.”

En plus de ses capacités d’impression 3D industrielle, le site a ajouté des solutions d’usinage CNC et du moulage par injection, toutes réalisées grâce à un programme de partenariat fermé avec plus de 250 fournisseurs.  3D Hubs répond ainsi à un plus large ensemble de besoins dans une industrie qui demande à la fois des solutions de fabrication additive et soustractive

3D hubs

Une des machines PolyJet de 3D Hubs (crédits photo : 3D Hubs)

James Wise, associé chez Balderton Capital, un des investisseurs, explique : « 3D Hubs s’attaque à l’un des plus grands défis auxquels nous sommes confrontés sur notre planète à savoir comment nous pouvons fabriquer des produits sur un marché mondial de manière durable sur les plans social, économique et environnemental. » En effet, avec cette levée de fonds, 3D Hubs espère produire des pièces localement, aussi près que possible du point de livraison. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site officiel de l’entreprise ICI.

Que pensez-vous des capacités d’automatisation de la plate-forme néerlandaise ? Partagez votre opinion sur le sujet en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Partagez vos impressions

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you