menu

L’allemand 3D Freesculpt lance son imprimante 3D à 800€

Publié le 16 juillet 2013 par Alex M.

Pour une fois c’est un européen qui se lance, et plus particulièrement un allemand, du nom de 3D Freesculpt. La société commercialise depuis quelques jours un nouveau modèle d’imprimante 3D : la EX1-Basic. Disponible sur le site de Pearl, 3 packs sont proposés : une version avec l’imprimante seule à 799,90€, une version avec le logiciel de création 3D Trimodo « EX1-Plus » en complément à 899,90€, et enfin une version avec un scanner 3D « EX1-ScanCopy » pour 1099,90€.

Du côté des caractéristiques techniques, elle pourra imprimer des objets de dimension 225 x 145 x 150 mm (un peu plus petit que la MakerBot Replicator 2), à une vitesse maximale de 24cm³/h, 80 – 120 mm/s pour une épaisseur de couche de 0,15 à 0,4 mm. L’imprimante fonctionne avec du filament ABS, dont une bobine est fournie.

Compatible avec Windows XP / Vista / 7, Mac OS X, l’imprimante possède un écran LCD pour surveiller la température et la progression de l’impression. Elle se branche via un port USB et possède aussi un lecteur de carte SD, permettant de choisir directement les fichiers à imprimer depuis l’écran LCD.

PV8600_2 PV8600_3

La caméra scanner proposée fonctionne avec le logiciel TriScratch 3D, fourni avec le pack, et permet de reproduire des objets 3D jusqu’à 60cm de hauteur. Un patron à 4 points, format A4, est aussi fourni pour permettre la photographie 3D.

PV8611

L’imprimante 3D de Freesculpt ressemble étrangement à l’imprimante Myriwell du chinois Riwell Enterprises, qui devrait être lancé fin juillet. Effectivement quand on voit les photos, on se pose des questions…

myriwell-3d-printer-1

myriwell-3d-printer-2

Pour rester informé abonnez vous à notre flux RSS ou Facebook

Un commentaire

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. steeve dit :

    Je confirme c’est bien un machine Chinoise,
    fabriquée par une petite entreprise qui va avoir des difficultés a honorer la commande …
    mais c’est normal, passer du prototype à la production de masse en quelques mois demande pas mal de travail et donc de temps.
    En tout cas je leur souhaite bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you