Plus petit volume d’impression parmi les trois modèles de la série F123, l’imprimante F170 a été lancée en 2017 par le géant américain Stratasys. Cependant, malgré son volume, elle couvre tous les domaines d’application, tels que le prototypage et les pièces fonctionnelles, voire la production de petites séries. Basée sur le procédé FDM, la machine est fournie avec le logiciel 3D GrabCAD.

Les caractéristiques de l’imprimante 3D Stratasys F170 

De par sa compatibilité avec une large variété de matériaux, la Stratasys F170 est une bonne solution pour intégrer la fabrication additive au sein d’un processus de production. Outre le PLA, l’ABS et l’ASA, la machine est également de prendre en charge le TPU92A. Avec un volume d’impression de 254 x 254 x 254 mm et quatre résolutions disponibles, la F170 est idéale pour les phases de prototypage. Grâce au plateau d’impression chauffé et au matériau de support soluble, il est possible de créer des composants plastiques stables et sans distorsion. À propos de la F170, le géant américain confie avoir développé une machine simple d’utilisation et de haute performance durant toutes les étapes :le contrôle des concepts, la confirmation des conceptions et les divers essais fonctionnels.

Réparation automatique des fichiers endommagés

La Stratasys F170 peut travailler avec plusieurs formats de fichiers, notamment STL, VRML et d’autres formats de fichiers CAO tels que Creo, Solidworks, NX, CATIA et Inventor. Si un fichier présente un défaut, le F170 a la possibilité de le réparer directement. Enfin, en matière de connectivité, il est possible d’opter pour le Wifi ou un câble Ethernet.