menu

TOP 25 des logiciels de création les plus utilisés pour l’impression 3D

Publié le 7 août 2015 par Alex M.
logiciel impression 3D

Que ce soit pour concevoir, modifier ou réparer soi-même un fichier 3D, il arrive toujours un jour où l’heureux possesseur d’une imprimante 3D se demande quel logiciel 3D utiliser. Et parce qu’il est difficile de faire son choix parmi les très nombreux programmes existants, la firme belge i.Materialise dévoile aujourd’hui un TOP 25 des logiciels de conception les plus populaires dans l’univers de l’impression 3D.

Pour arriver à ce classement, les équipes d’i.Materialise se sont basées sur 6 critères distincts en attribuant une note de 0 à 100 permettant de mesurer la popularité du logiciel. Dans un premier temps, ils se sont intéressés à la popularité générale du soft, en analysant d’une part le nombre de fans sur les réseaux sociaux mais aussi la notoriété du site internet du logiciel (le page rank pour les connaisseurs ainsi que le nombre de backlinks).

Pour recentrer les recherches sur les logiciels réellement dédiés à l’impression 3D (et non pas à la conception en général), l’étude prend également en compte le nombre de fois où le logiciel a été mentionné sur des plateformes spécialisées : les forums dédiés à l’impression 3D comme celui de 3Dnatives, les vidéos en lien avec l’impression 3D sur YouTube, les plateformes de fichiers 3D (comme Cults3D, Thingiverse, CGTrader) et finalement le nombre de fois où le logiciel a été mentionné sur Google.

Le classement des 25 logiciels de modélisation pour l’impression 3D les plus populaires selon i.Materialise :

logiciel impression 3D

On retrouve ainsi dans le trio de tête des logiciels gratuits avec Blender et SketchUp, respectivement à la 1ère et 2ème place. En troisième, on retrouve le titre SolidWorks de chez Dassault Systèmes, qui manque toutefois d’une certaine popularité au sein de la communauté impression 3D (serait-ce lié à son prix ? sa complexité ?).

Bien qu’il ne constitue en aucun cas un classement des meilleurs logiciels 3D, ce TOP 25 a toutefois l’avantage de donner quelques pistes pour celui qui voudrait s’essayer à la modélisation 3D, car qui dit logiciel populaire dit une communauté nombreuse et active pour répondre à ses questions.

logiciel impression 3D

Le logiciel gratuit Blender arrive à la première place du classement

Plus d’informations sur ce classement sur le site d’i.Materialise ICI

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn

Les 11 commentaires

Rejoignez la discussion et laissez votre commentaire.

  1. gg dit :

    à rajouter: Spaceclaim, très bon logiciel !

    1. Gilles Pinault dit :

      Je suis d’accord. D’ailleurs DesignSpark Mechanical est une version édulcorée mais gratuite de Spaceclaim, plutôt intéressante.

  2. djiti dit :

    je débute sur blender, je me dis que j’ai bien fait
    résultat surprenant tout de même, car blender à mon gout ne me permet pas vraiment de travailler sur des côtes précises comme solidworks
    je me trompe peut être …

  3. Gilles Pinault dit :

    Comme c’est une question qui revient souvent dans notre makerspace, j’avais fait un petit arbre de décision pour aider les membres à choisir un logiciel 3D: http://microfactory.be/quel-logiciel-choisir-pour-apprendre-a-modeliser-pour-limpression-3d/ … si par hasard ça peut aider :o)

  4. Anar dit :

    SketchUp est tout à fait adapté à la modélisation de fichiers imprimables ! Je l’utilise depuis les premières versions et j’imprime sans problème mes créations. Ce n’est donc pas SU qui a tendance a faire des fichiers non-imprimables (non-manifold, topologie incorrecte) mais plutôt son utilisateur. Et ceci est vrai quelque soit le soft utilisé.
    Il arrive d’ailleurs en second rang dans le classement proposé ici et ce n’est sûrement pas un hasard.
    Je ne peux que vous suggérer de de revoir votre diagramme par ailleurs très bien fait.
    Très cordialement.

    1. Gilles Pinault dit :

      Bonjour Anar,
      je suis tout à fait d’accord que Sketch Up en est capable mais je constate que ceux qui découvre la 3D avec Sketchup, on tendance à produire des modèles problématiques car il cache la notion de polygones (par défaut) mais n’est cependant paramétrique. du coup, il demande, mais n’impose pas, une certain rigueur. C’est juste une constatation:la majorité des débutant en 3D qui viennent avec un modèle sketchup ont des problèmes d’impression. Alors qu’avec des logiciels plus fondamentalement CAD tels que Fusion 360 ou Design Spark Mechanical il est pratiquement impossible de créer une mauvaise topology. Et avec des logiciels tels que Blender, ont est obligé de se comfronter aux polygones et donc de se rendre compte de la topology.
      Bref, effectivement SketchUp est très bien entre les mains d’un utilisateur aguerri mais je ne le conseillerais pas pour débuter pour l’impression 3D.

      1. Tom dit :

        Bonjour Gilles.
        Je suis exactement dans le cas de figure décrit par vous deux.
        Je suis débutant, autodidacte sur sketchup, j’ai passé un nombre … incalculable d’heures sur ce logiciel, je pense maintenant le maitriser.
        J’ai demandé à imprimer les pièces que j’ai modélisé (elles sont simples de prime à bord et sont issues de soustraction des solides) et bien aucun imprimeur n’arrive à les imprimer !
        Catastrophique.
        Je suis pourtant passer par Meshmixer pour améliorer le modèle, j’ai exporté en .mix ou .obj

        Ce qui m’intéresserai c’est de comprendre ce que chacun de vous appel ‘rigueur’ dans la conception.
        Qu’est ce qui ne vas pas, qu’est ce que j’ai mal fait !?
        😉

        Et j’avoue ne pas vouloir me retaper l’apprentissage d’un autre logiciel maintenant !

        Merci pour vos réponses.

        1. 3Dnatives dit :

          Bonjour Tom.

          Êtes-vous passé par un logiciel de réparation de fichiers ? Du type netfabb ou cloud.materialise ? Ces logiciels permettent de résoudre pas mal de soucis liés à la modélisation.

          1. Tom dit :

            Oh c’est super merci pour votre réactivité.
            Je suis passé par 3Dhubs.
            Les « hubs », sont donc des utilisateurs aguerri, je leur fais confiance et ils sont passés par Netfabb , mais même avec lui ça ne marche pas !!!
            Je ne comprends pas quelle est la démarche à suivre pour pondre des modèles viables sous sketchup !!!?

    2. Tom dit :

      Bonjour Anar

      Pourrions nous rentrer en contact ?

      Vu les difficultés que je rencontre à faire imprimer mes pièces , je me demande vraiment comment vous faites.

      Ce que me dises les imprimeurs ( 3Dhubs et imprimantes par dépôt) c’est que le mesh fait sketchup (ils bossent en majorité sur solidworks) introduit pleins d’erreurs, mes solides sont pourtant nikel et vérifiés sous meshmixer

      Je ne comprends vraiment pas pourquoi et c’est très agaçant.
      Si vous pouviez me répondre …
      Merci
      Thomas

  5. gardien dit :

    vous parlez de logiciel tout de même dur à prendre en main pour un néophyte ou utilisateur occasionnel, perso jamais réussi à retenir leurs fonctionnement.
    je me permet de partager un site que j’utilise pour la création 3D pour ma reprap, car il est super simple à utiliser, il contient des video tuto bien faite, en 10 min j’étais en main 😀
    bon par-contre pour les formes un poil complexe et pour les designer, c’est mort, tres bien pour des formes simple et c’est tout, mais je vous invite à l’essayer 😉
    le site propose plusieurs logiciel pour faire différentes chose en 3D, je vous met plutôt une vidéo d’un mec qui fait un tuto pour le découvrir qui est parfaite 😉

    https://www.youtube.com/watch?v=nGRaAcgW0Nc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

de_DEen_USes_ESfr_FR
Toute la 3D chaque semaine
Recevez un condensé de l’actualité de l’impression 3D
En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d’analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus OK

3Dnatives is also available in english

switch to

No thank you