Accueil > News > De nouveaux vaisseaux sanguins pour les enfants grâce à l’impression 3D
vaisseaux sanguins imprimés en 3D

De nouveaux vaisseaux sanguins pour les enfants grâce à l’impression 3D

Le National Institutes of Health (NIH) a accordé une subvention de $211 000 à Yi Hong, un ingénieur et professeur à l’Université du Texas, à Arlington. Elle lui servira, ainsi qu’à son partenaire Guohao Dai, à développer des matériaux d’impression 3D afin de créer des nouveaux vaisseaux sanguins pour les enfants atteints de malformations vasculaires.

Yi Hong est à l’origine de la recherche sur les vaisseaux sanguins. Depuis le début de sa carrière, il a reçu plusieurs subventions qui lui ont permis de développer des matériaux élastiques pouvant prendre la forme de vaisseaux sanguins adaptés au patient et utilisables dans une imprimante 3D. « La recherche est principalement centrée sur les techniques primaires. Elle est unique et pourrait avoir des répercussions importantes parce que nous développons des matériaux élastiques pour l’impression 3D », explique Hong.

vaisseaux sanguins imprimés en 3D

Le Docteur Yi Hong

Son associé, le docteur Guohao Dai, utilisera les matériaux de Hong et les mélangera à des cellules pour créer une sorte de conduit qui pourra s’attacher aux vaisseaux sanguins organiques et ainsi réduire les manipulations chirurgicales.

Les travaux de Hong et Dai sont particulièrement importants parce qu’ils cherchent à développer des traitements pour soigner les anomalies vasculaires chez les enfants qui sont beaucoup plus difficiles à traiter que celles des adultes. Par exemple, il est souvent impossible d’effectuer des greffes sur les enfants car les vaisseaux greffés vont se développer plus lentement que le corps de l’enfant lui-même. Par conséquent, il faut les changer constamment impliquant alors de multiples opérations chirurgicales. Or, les greffes entrainent un risque élevé de thrombose qui ne peut être traitée qu’avec des médicaments anticoagulants, à leur tour inadaptés au mode de vie souvent frénétique de l’enfant.

vaisseaux sanguins imprimés en 3D

Plusieurs initiatives ont été menées dans le domaine de la bio-impression

Cette avancée importante dans le secteur médical et rendue possible grâce à la bio-impression rappelle différentes initiatives comme la fabrication de cheveux par Poietis ou la création de tissus de foie humain par l’américain Organovo.

Ces vaisseaux sanguins imprimés en 3D pourront-ils soigner les différentes malformations chez les enfants? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.