Accueil > Art/Design > L’impression 3D au service du Tour de France 2016
Tom Dumoulin

L’impression 3D au service du Tour de France 2016

Alors que l’arrivée du Tour de France est prévue ce dimanche, de nouvelles technologies sont apparues tout au long de la course comme la réalité virtuelle, la visualisation 3D des étapes, mais aussi l’impression 3D. Le cycliste hollandais Tom Dumoulin portait notamment une tenue conçue avec l’aide de la fabrication additive et à des technologies de scan 3D.

Tom Dumoulin

L’université de Delft a réalisé une copie du corps de Tom Dumoulin avec l’impression 3D

Ce travail a été réalisé par Giant-Alpecin, l’équipe de Dumoulin, en collaboration avec l’Université Technologique de Delft. En recourant aux technologies 3D,  l’équipe a ainsi développer une tenue aérodynamique sur-mesure afin d’offrir un maximum de légèreté au sportif et lui faire gagner en vitesse pour la 13ème étape contre la montre du Tour de France.

Une réplique 3D grandeur nature

Les chercheurs de l’université de Delft ont commencé par numériser en 3D le corps de Tom Dumoulin dans sa position de course. Le scan 3D a été réalisé avec l’aide de l’entreprise TH3D qui a utilisé son savoir faire en photogrammétrie pour capturer les plus petits détails de l’anatomie de Tom Dumoulin. Avec près de 150 appareils photo connectés, le travail a nécessité moins de trente minutes.

Tom Dumoulin

Il a fallu 150 appareils photo pour capturer la position du cycliste

Après avoir modélisé le corps du sportif, l’équipe de chercheurs a entamé le processus d’impression 3D d’un mannequin grandeur nature à l’aide d’imprimantes reposant sur la technologie de dépôt de fil.

La réplique fidèle, qui a nécessité plus de 50 heures d’impression, a ainsi pu servir à tester différentes combinaisons personnalisées mais aussi de nombreux matériaux afin d’optimiser son aérodynamisme. Les matériaux étaient fournis par Etxeondo, une entreprise spécialisée dans les vêtements pour cyclistes.

« Nous avons imprimé le mannequin à l’aide de 8 pièces distinctes, en utilisant plusieurs imprimantes 3D à la fois. N’oubliez pas que les composants devaient pouvoir bouger les uns par rapport aux autres afin d’obtenir une posture réaliste sur le vélo. Et bien évidemment, il devait également être facile de changer la combinaison du mannequin » précise l’équipe du coureur.

Tom Dumoulin

Une impression 3D conforme à l’athlète afin de tester les différentes tenues

Finalement, la combinaison obtenue utilise un mélange de tissus lisses et rigides. Selon l’équipe Giant-Alpecin, la combinaison est en mesure de faire gagner de précieuses secondes à Tom Dumoulin.

Au final, le cycliste qui a déjà remporté deux étapes du Tour de France 2016, est arrivé sur la 13ème étape avec près de 1’31 » d’avance sur les autres concurrents avec une vitesse moyenne de 44,7 km/h. Une victoire pleine de promesses pour l’impression 3D !

Ci-dessous, une vidéo présentant l’impression 3D du cycliste :

Plus d’informations sur le site de l’Université de Delft ICI

Que pensez vous de cette tenue sur mesure fabriquée à partir d’un mannequin imprimé en 3D ? Partagez votre avis en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos Alex

Consultant en impression 3D, j’ai co-fondé 3Dnatives en 2013 pour promouvoir cette révolution en marche. J’accompagne les entreprises sur les transformations liées à l’impression 3D et j’interviens lors de conférences dédiées au sujet (TEDx, 3D Printshow, 3D Print Lyon, Essec, HEC). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées vous pouvez me suivre sur twitter @martelalexandre