Accueil > Art/Design > Une semelle imprimée en 3D pour les Liquid Speed de Reebok
liquid speed

Une semelle imprimée en 3D pour les Liquid Speed de Reebok

Nombre de fabricants de chaussures comme Under Armour, New BalanceAdidas ou même Eram en France ont décidé de surfer sur l’impression 3D pour concevoir des modèles innovants. Une tendance que l’américain Reebok a également décidé de suivre en dévoilant il y a quelques jours la Liquid Speed.

L’impression 3D permet d’obtenir des formes et des textures uniques, et Reebok l’a bien compris en présentant la Liquid Speed. Celle-ci inclut une semelle imprimée en 3D pour un design final étonnant ! Bien que la majeure partie de la Liquid Speed ne soit pas imprimée en 3D, Reebok précise toutefois que la technologie lui permettra de relocaliser une partie de sa production aux États-Unis, afin de rapprocher le lieu de fabrication de son lieu de commercialisation.

liquid speed

La Liquid Speed et sa semelle imprimée en 3D

Liquid Speed utilise un procédé d’impression 3D liquide

Pour réaliser la chaussure, l’équipementier américain a décidé d’élaborer un procédé d’impression 3D à partir d’un matériau liquide de polyuréthane développé en partenariat avec le géant de la chimie BASF. Pour le moment, les baskets Liquid Speed seront vendues en édition limitée. Près de 300 paires devraient être commercialisées à un prix de $189.50, soit environ 174€.

liquid speed

Une semelle imprimée en 3D à l’aide d’un robot

Reebok précise « La Liquid Speed est une chaussure de running focalisée sur la performance et le retour d’énergie. Les lacets et la semelle semblent ne faire qu’un, afin d’améliorer ls sensations lorsque que l’on court et ce pour l’ensemble du pied. »

La possibilité de ne plus recourir à un moule pour la fabrication des semelles est un vrai avantage pour la firme. À la place, un robot a été programmé afin de créer la semelle en la dessinant couche par couche à base du matériau liquide, offrant plus de performance et de solidité qu’une semelle traditionnelle en caoutchouc. Afin d’ajuster parfaitement la semelle, celle-ci est ensuite déposé au millimètre près sous la chaussure.

reebok

La Liquid Speed sera commercialisée en édition limitée pour un prix d’environ 174€

L’entreprise espère créer une nouvelle dynamique dans la fabrication de baskets à partir de l’impression 3D. Bill McInnis, Vice-Président de la branche Reebok Future conclut : « Le dessin à partir d’un liquide est notre idée pour amener l’impression 3D dans une autre dimension. Le plus excitant est la vitesse à laquelle nous créons la chaussure car nous n’avons plus recours à un moule. Nous avons non seulement créé une nouvelle manière de fabriquer mais aussi une nouvelle cadence pour fabriquer. »

Ci-dessous, une vidéo présentant la fabrication de la Liquid Speed :

Plus d’informations sur le site de Reebok ICI

Que pensez-vous de la chaussure de Reebok ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos