Accueil > News > La première prothèse trachéo-bronchique conçue par des technologies 3D
prothèse fabrication additive

La première prothèse trachéo-bronchique conçue par des technologies 3D

C’est une première mondiale : une prothèse trachéo-bronchique en silicone a été posée avec succès sur un patient atteint d’une sténose. Cette prothèse a été conçue grâce à différentes technologies 3D.

Un exploit possible grâce à la collaboration entre l’équipe médicale de pneumologie du CHU de Toulouse et la startup de la ville rose AnatomikModeling. Celle-ci conçoit des implants sur mesure qui s’adaptent à l’anatomie de chaque patient grâce aux technologies 3D.

prothèse fabrication additive

Benjamin Moreno, cofondateur de AnatomikModeling

Le patient opéré était atteint d’une sténose, une modification anatomique qui rétrécit la trachée et les bronches ce qui provoque des difficultés respiratoires. Il avait donc besoin d’une prothèse. Or, dans certains cas, les implants traditionnels ne sont pas adaptés au patient : mauvaise taille de la prothèse, diamètre inadapté. Les risques de réaction inflammatoire, de perforation est alors plus important.

Un des médecins du CHU de Toulouse explique : « En général on utilise des prothèses standards. Mais elles ont un diamètre régulier et dans certains cas s’adaptent mal, ce qui crée des inflammations et d’autres risques importants pour le patient. Jusqu’à présent, nous faisions du bricolage et il arrivait de devoir poser plusieurs prothèses au patient.« 

prothèse fabrication additive

La modélisation en 3D de la trachée a aidé à la fabrication de la prothèse

C’est pourquoi AnatomikModeling a conçu une prothèse trachéo-bronchique sur-mesure pour ce patient. Elle a d’abord réalisé un scan de sa trachée afin d’en obtenir une reconstruction très précise. Puis, à partir de ce scan 3D, elle a pu fabriquer un moule qui a permis de créer la prothèse en élastomère de silicone médical. Les médecins toulousains ont pu ensuite poser la prothèse par bronchoscopie à l’aide d’un pousse prothèse.

La prothèse sera commercialisée fin 2018. Elle est pour l’instant toujours utilisée pour des essais cliniques. Les résultats sont toutefois très prometteurs puisqu’elle a servi à plusieurs implants et qu’aucune complication n’a été notée : tous les patients ont observé une nette amélioration de la qualité de vie.

prothèse fabrication additive

L’implant conçu grâce à la fabrication additive

Pour plus d’informations, le communiqué de presse du CHU de Toulouse est disponible ici.

La fabrication additive est-elle un moyen efficace pour soigner les maladies respiratoires? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.