Accueil > News > La NASA investit dans l’impression 3D pour étudier les astéroïdes
projet RAMA

La NASA investit dans l’impression 3D pour étudier les astéroïdes

C’est une initiative pour le moins orignale que vient de lancer la NASA, celle d’investir dans l’impression 3D afin de pouvoir extraire et ramener sur Terre des astéroïdes. Le projet, intitulé RAMA (Reconstituting Asteroids into Mechanical Automata) sera mené par l’entreprise d’impression 3D Made in Space, basée en Californie. Celle-ci est déjà connue pour avoir développé la première imprimante 3D installée à bord de la Station Spatiale Internationale.

projet RAMA

L’imprimante 3D Zero-G développée par Made in Space équipe l’ISS depuis septembre 2014

La possibilité d’étudier de près des astéroïdes bien qu’évoquée depuis longtemps, semble aujourd’hui prendre forme. Le recours à l’impression 3D permettra de faire venir directement à nous ces astéroïdes au lieu de sonder tout l’univers avec un matériel lourd et coûteux.

RAMA : Un véritable astéroïde motorisé

Le projet RAMA vise tout d’abord à envoyer un robot dans l’espace qui ira se fixer sur l’astéroïde en question. Puis ce robot extraira le futur matériau d’impression, de la roche, afin de fabriquer un système de propulsion et de navigation à l’aide des technologies d’impression 3D.

Une fois transformé en vaisseau spatial autonome, l’astéroïde sera à même de voler en direction de notre planète et de nous éviter d’envoyer des navettes pour chaque astéroïde à étudier.

projet RAMA

Le co-fondateur de la firme Made in Space, Jason Dunn déclare : « La question est : D’où viennent ces astéroïdes et comment nous allons les réceptionner mais surtout comment nous allons les déplacer jusqu’à l’endroit voulu ? Et cette méthode est une des solutions. »

Néanmoins ce vaisseau autonome arborera une forme assez primaire et le système de propulsion apparaît d’avantage comme un moyen de catapulter l’astéroïde dans la direction souhaitée. Le projet qui nécessitera à peu près 20 ans a déjà reçu un de coup de pouce de 100 000$ de la NASA et attend des fonds supplémentaires à hauteur de 500 000$.

Cette nouvelle arrive au moment où le Luxembourg a décidé d’investir 200 millions de dollars dans l’extraction de ressources présentes dans l’espace. Un moyen selon son premier ministre de faire partie des 10 pays qui financent le plus la recherche spatiale.

Ceci étant ce n’est pas la première fois que la NASA s’intéresse à l’impression 3D, l’agence spatiale avait déjà eu recours à la fabrication additive afin de modéliser des astéroïdes.

projet RAMA

Des astéroïdes imprimés en 3D par la NASA

Plus globalement cette stratégie d’extraction de ressources dans l’espace reflète surtout l’espoir d’avoir accès à des minéraux, des métaux et même de l’eau afin de subvenir aux besoins terrestres et d’étendre toujours plus la conquête spatiale.

Pour plus d’informations vous pouvez cliquer sur ce lien.

Que pensez vous de l’impression 3D dans la conquête spatiale ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos