Accueil > News > J&J et Aspect Biosystems bio-impriment du tissu humain
tissu humain

J&J et Aspect Biosystems bio-impriment du tissu humain

L’année dernière, l’entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson (J&J) avait annoncé la signature de partenariats avec Carbon et HP. Elle a maintenant révélé une nouvelle collaboration entre sa filiale DePuy Synthes et Aspect Biosystems pour créer du tissu humain et souhaite « transformer la santé avec les technologies 3D. »

DePuy Synthes fait partie du groupe J&J et produit des solutions orthopédiques et neurologiques pour la reconstruction articulaire, le traumatisme, la colonne vertébrale, la médecine sportive, les outils électriques et les biomatériaux. Aspect Biosystems est quant à lui un leader sur le marché de la bio-impression et de l’ingénierie du tissu humain. Ensemble, ils veulent créer, grâce à la fabrication additive, du tissu humain pour le genou notamment pour étudier les déchirures du ménisque et trouver un autre traitement pour les guérir. Une initiative qui fait écho à celle du laboratoire américain Organovo.

tissu humain

Le ménisque est un petit cartilage situé entre le fémur et la cuisse qui permet de stabiliser le genou et d’amortir les chocs. Se déchirer le ménisque est l’une des blessures du genou les plus communes. Le traitement est chirurgical : il faut enlever une partie ou tout le ménisque ce qui augmente le risque d’arthrose.

Pour pallier à ce problème, Aspect et Johnson & Johnson vont développer ensemble un prototype d’un ménisque imprimé en 3D et ainsi chercher une alternative qui soulagerait les futurs patients.

L’impression en 3D du ménisque se fera grâce à l’imprimante d’Aspect Biosystems, la 3DBioRing, une imprimante qui fonctionne avec de  la bio-encre, développée spécialement pour créer du tissu humain. Elle permet un meilleur contrôle de la composition et de la structure du biomatériau lors de la fabrication des tissus. Par conséquent, les modèles de tissus 3D sont développés beaucoup plus rapidement en utilisant différents biomatériaux et cellules, tout en conservant une qualité optimale.

tissu humain

L’imprimante d’Aspect Biosystems

Le PDG d’Aspect Biosystems, Tamer Mohamed, explique : « Nous sommes très contents de travailler avec un leader mondial de la santé comme DePuy Synthes. Cette collaboration marque une étape importante pour Aspect et sa solution de bio-impression 3D: nous voulons développer des thérapies innovatrices qui détiennent un réel potentiel pour améliorer la qualité de vie des patients. »

Pensez-vous que la bio-impression puisse devenir une nouvelle forme de traitement médical? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.