Accueil > Imprimantes 3D > Les différentes catégories d’imprimantes 3D FDM
imprimantes 3D FDM

Les différentes catégories d’imprimantes 3D FDM

Quand nous parlons des différents types d’imprimantes 3D, nous évoquons surtout les technologies qui existent derrière comme le dépôt de matière fondue (FDM), la stéréolithographie, le frittage sélectif laser, le modelage à jets multiples, etc. Mais qu’en est-il des différents types d’imprimantes qui existent pour une même technologie ? On s’intéresse aujourd’hui aux imprimantes 3D FDM : les cartésiennes, les delta, les polaires et les bras robotisés.

Les imprimantes 3D cartésiennes

Ce sont les plus courantes sur le marché des imprimantes FDM. Basée sur le système des coordonnées cartésiennes en mathématiques, cette technologie utilise trois axes – X, Y et Z – pour déterminer les bonnes positions et direction de la tête d’impression. Avec ce type d’imprimante, le plateau d’impression se déplace normalement sur l’axe Z uniquement, avec la tête d’impression fonctionnant sur deux dimensions, sur le plan X-Y. Les deux marques les plus connues de ce marché, Ultimaker et Makerbot, font partie de cette catégorie de machine.

Il existe quelques différences dans la façon dont le plateau d’impression se déplace ; parfois il bouge le long de l’axe Y – comme sur la gMax et la gCreate.

Les imprimantes 3D polaires

Ce type d’imprimantes utilise le système de coordonnées polaires. Le positionnement n’est pas déterminé par les trois cordonnées X, Y et Z mais par un angle et une longueur ce qui veut dire que le plateau tourne et se déplace en même temps dans une seule direction. L’extruder bouge de haut en bas.

Le principal avantage de cette technique est qu’elle fait appel à deux moteurs seulement alors qu’il en faut au moins trois pour les imprimantes cartésiennes. Sur le long terme, l’imprimante polaire a une plus grande efficacité énergétique. Elle peut fabriquer des objets plus grands tout en utilisant moins d’espace.

Les imprimantes delta

Elles sont de plus en plus nombreuses sur le marché de l’impression 3D. On pense notamment à celle développée par les deux étudiants suisses : ils ont mis au point une imprimante 3D à six axes, basée sur la technologie delta. Ces machines fonctionnent avec des coordonnées cartésiennes ; leur principale caractéristique est le plateau d’impression rond associé à l’extrudeur qui est fixé à trois points dans la structure triangulaire. Chacun de ces points d’attache se déplace de haut en bas, déterminant ainsi la position et la direction de la tête d’impression.

imprimantes 3D FDM

Les imprimantes delta ont été conçues pour accélérer le processus d’impression. Quant au plateau d’impression fixe, il est utile pour des projets spécifiques. Toutefois, il est souvent dit que ce type d’imprimante n’est pas aussi précis qu’une imprimante cartésienne classique.

L’impression 3D avec un bras robotisé

Les bras robotisés sont plutôt connus pour assembler des composants sur des lignes de production industrielle, notamment dans de grandes usines automobiles. Ils sont peu utilisés pour extruder du filament. L’impression 3D via ces machines est encore au stade de développement, seules quelques entreprises utilisent cette technologie pour la construction de maisons par exemple.

Toutefois, l’utilisation de cette méthode d’impression FDM augmente parce que le processus n’est pas fixé à un plateau d’impression la rendant ainsi beaucoup plus mobile. Les bras robotisés peuvent tourner à 360° et permettre ainsi de grands volumes d’impression. Grâce à la flexibilité du positionnement de sa tête d’impression, la création de structures complexes est plus facile. Notons toutefois que la qualité finale d’impression n’est pas aussi bonne que sur les imprimantes cartésiennes classiques.

Quelle catégorie d’imprimante 3D FDM utilisez-vous le plus souvent ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.
  • Alexandre Rado

    Quelle marque/model de bras robotisé serait le plus pertinent, a quel cout, pour l’impression 3D avec un bras robotisé ?