Accueil > Business > Plus de 500,000 pièces déjà imprimées en 3D chez Ford

Plus de 500,000 pièces déjà imprimées en 3D chez Ford

Célèbre pour avoir été la première entreprise à mettre en oeuvre la chaîne de production, Ford est également l’une des premières à avoir eu recours à la fabrication additive. Dès 1988, la firme achetait ainsi la troisième imprimante 3D disponible sur le marché, surfant sur des décennies d’innovations.

Aujourd’hui, Ford estime a plus de 500 000 le nombre de pièces déjà imprimées en 3D dans ses ateliers. La technologie lui permet notamment d’accélérer la phase de prototypage, réduisant de 6 semaines à seulement quelques jours la fabrication de certaines pièces, des composants du moteur aux simples jantes en passant par la structure de la carrosserie.

article_ford3dprintingtour

Bruno Alves, Reponsable du Prototype Rapide chez Ford

« Nous créons des prototypes tous les jours au sein de notre Rapid Technology Center. Nous sommes si occupés que nos machines tournent 24H/24 et 7 jours sur 7. Chaque jour, nous produisons en moyenne près de 150 composants automobiles grâce aux technologies d’impression 3D » nous confiait Bruno Alves, spécialiste Prototype Rapide et Outillage chez Ford, à l’occasion du Ford 3D Printing Tour.

Pour la Ford GT par exemple, le modèle ultra-sportif de Ford, les designers ont utilisé l’impression pour créer un volant de type F1 avec commandes intégrées et palettes de sélection. Les ingénieurs y ont également eu recours pour la conception des portes en élytre.

article_ford3dprintingtour7

Un prototype de volant imprimé en 3D par les équipes de Ford

Après qu’Henri Ford est intégré la production en série dans l’entreprise en 1908, le constructeur est paradoxalement l’un des tout premiers à s’être intéressé à la fabrication d’exemplaires uniques grâce à l’impression 3D.

Un outil qui permet aux designers et aux ingénieurs de Ford d’imaginer de nouveaux designs pour ses véhicules, mais aussi de tester ou d’optimiser rapidement des prototypes en quelques heures. L’opération peut dans certains cas nécessiter plus de 100 exemplaires d’un même prototype afin de s’assurer du design.

« Au final, c’est l’ensemble de l’industrie automobile qui est impacté par la fabrication additive, notamment sur la partie prototypage, et elle a vocation à rester longtemps dans le secteur » confirme Bruno Alves.

En vidéo, une rencontre avec les employés du Centre de Recherche Ford de Merkenich, en Allemagne :

article_ford3dprintingtour3

article_ford3dprintingtour8

Quel sera l’impact de la fabrication additive sur le secteur automobile ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos Alex

Consultant en impression 3D, j’ai co-fondé 3Dnatives en 2013 pour promouvoir cette révolution en marche. J’accompagne les entreprises sur les transformations liées à l’impression 3D et j’interviens lors de conférences dédiées au sujet (TEDx, 3D Printshow, 3D Print Lyon, Essec, HEC). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées vous pouvez me suivre sur twitter @martelalexandre