Le premier site d'information sur l'impression 3D

Home > Matériaux > FilaMaker transforme les déchets plastiques en matériaux pour imprimante 3D
FilaMaker transforme les déchets plastiques en matériaux pour imprimante 3D

FilaMaker transforme les déchets plastiques en matériaux pour imprimante 3D

Présenté lors de la Maker Faire Rome, le FilaMaker est un recycleur de déchets plastiques permettant de les transformer en filament pour votre imprimante 3D.

« Le FilaMaker a enthousiasmé la foule. Les gens ont adoré le projet, et tout le monde nous demandait le prix et la date de sortie » explique le créateur Marek Senický. La première version de la machine présentée le weekend dernier permettrait de produire jusqu’à 1 mètre de matériau par minute, avec une tolérance du diamètre du filament de l’ordre de 0.05mm et zéro présence de bulles d’aire (tests réalisés avec un filament d’ABS 3mm).

Le FilaMaker transforme déjà des déchets de plastiques mais pourrait à l’avenir transformer des métaux, du verre ou des pierres. Trois machines sont en cours de développement, une en acier inoxydable, une en acier trempé et une en acier doux. « J’ai créé FilaMaker car les prix des filaments me rendaient malade. Je l’ai réalisé dans mon temps libre juste pour montrer au monde que c’est possible. Et c’est open source » confie Marek.

Le prix de vente du FilaMaker devrait être d’environ 500€, un prix relativement faible quand on connait le prix d’une bobine de filament (entre 25€ et 65€ pour une bobine de PLA par exemple). La production de la Filabot devrait être en partie financée par une collecte de crowdfunding sur Indiegogo. La deuxième version de FilaMaker, en cours développement, devrait permettre de produire du filament de 3mm à un rythme de 2 mètres par minute cette fois-ci et pourrait maigrir de 5kg. La vidéo de présentation du FilaMaker :

Pour info, trois recycleurs de plastiques ont déjà vu le jour. Il s’agit des américains Filabot du MIT et de l’ExtrusionBot basée en Caroline du Nord mais aussi du PlastiBot de la société française CKAB, et réalisé en partenariat avec l’Ecole Centrale de Lille.

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook et    

About Alex

Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées. Je me suis spécialisé en stratégie digitale au cours de mes expériences chez iRaiser et Made In Design. Passionné des technologies d'impression 3D, j'ai co-fondé 3Dnatives pour promouvoir cette révolution en marche. N'hésitez pas à me suivre sur twitter @martelalexandre

2 comments

  1. Superbe machine !!!

    ingénieux le procéder .. vivement qu elle se soit démocratisé tel les imprimantes !

    Merci pour le billet ! je mets de coter et vais suivre cette actu ..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top