Le premier site d'information sur l'impression 3D

Accueil > Business > Eden met l’impression 3D au service de la podologie
podologie

Eden met l’impression 3D au service de la podologie

Après 2 ans de développement, la startup française Eden a développé en collaboration avec une équipe de podologues, une solution de fabrication d’orthèses plantaires à l’aide des technologies d’impression 3D.

L’offre mise au point par Eden se décline en 3 étapes, de la numérisation 3D du pied du patient, en passant par la création 3D de la semelle via une application et enfin la fabrication de celle-ci depuis une ferme d’imprimantes 3D FDM.

Une solution qui permet notamment de réduire d’une dizaine de jours à seulement 72 heures l’attente pour un tel dispositif.

podologie

L’offre mise au point par Eden débute par une première étape de numérisation 3D

Une réponse technologique aux limites de la podologie

“Le scanner 3D, basé sur la photogrammétrie permet au podologue de réaliser un scan du pied de son patient en quelques secondes, et ce de manière automatisée” commente Brice Herman, fondateur d’Eden. “Le podologue peut ainsi archiver cette prise d’empreinte en un fichier numérique et consulter ce fichier pour en faire autant de versions d’orthèses plantaires qu’il le souhaite, ou tout simplement suivre le projet thérapeutique de son patient.”

L’entreprise est née de la volonté de rompre avec des méthodes artisanales liées à la fabrication des semelles orthopédiques. Des méthodes qui peuvent s’avérer chronophages, difficilement reproductibles et imprécises dans certains cas.

“Il ne s’agit pas de réinventer la profession mais d’apporter les derniers outils technologiques à disposition”

podologie

Une fois le modèle 3D obtenu, le podologue vient alors créer la semelle adaptée sur tablette

Grâce à l’impression 3D, les orthèses peuvent être modifiées et fabriquées à la demande, un avantage partagé par le praticien mais également par le patient, “pour les malades dits chroniques, telles que les personnes diabétiques à fort besoin en orthèses plantaires, le bénéfice est évident” explique le fondateur d’Eden.

“Avec notre solution, le podologue pourra commander une autre paire de semelles sur un simple clic, sans avoir à reconduire la pénibilité de l’opération. Ceci devrait avoir un impact sur le multi-équipement du patient, sur la continuité de son projet thérapeutique.”

podologie

Brice Hermann (à droite) et Damien Issaad de chez Eden

Une fois les corrections appliquées par le podologue, le fichier est alors transmis à la ferme d’imprimantes 3D, constituée des modèles open-source du fabricant eMotion Tech, permettant d’atteindre une précision allant jusqu’au 10ème de millimètre, et donc de proposer un dispositif réellement sur mesure.

Une innovation qui permet au final au praticien de se concentrer davantage sur le diagnostic et la relation avec son patient. D’un point de vue économique, la solution est commercialisée au prix de 80€/mois + 39,90€ la semelle, sans engagement. Fort de ces premiers développements, Eden envisage d’ores et déjà une première levée de fonds pour accélérer son activité.

Plus d’informations sur le site d’Eden ICI

Quel impact pourrait voir l’impression en podologie ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos Alex

Consultant en impression 3D, j’ai co-fondé 3Dnatives en 2013 pour promouvoir cette révolution en marche. J’accompagne les entreprises sur les transformations liées à l’impression 3D et j’interviens lors de conférences dédiées au sujet (TEDx, 3D Printshow, 3D Print Lyon, Essec, HEC). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées vous pouvez me suivre sur twitter @martelalexandre