Accueil > News > La bio-impression dans l’espace pourrait accélérer la recherche sur le cancer
bio-impression

La bio-impression dans l’espace pourrait accélérer la recherche sur le cancer

A l’Université de Colorado à Boulder, un centre de recherche affilié à la NASA a utilisé une technique de bio-impression pour développer de façon plus réaliste des structures de cellules cancéreuses à bord de la Station Spatiale Internationale. Une façon de comprendre comment ces cellules se développent et se forment dans le corps et donc de faire progresser la recherche sur le traitement du cancer.

Dans le corps humain, les cellules cancéreuses se développent dans des structures complexes quasi sphériques tandis que celles développées dans des laboratoires in vitro le sont sous forme de couches, elles n’ont pas une véritable forme sphérique, ce qui rend plus difficile leur compréhension et leur étude.

bio-impression

Une culture de cellules in vitro

Les chercheurs du centre, le BioServe Space Technologies, ont découvert que ces cellules cancéreuses développées dans l’espace ressemblent plus à celles du corps humain, avec une forme naturelle plus sphérique. Ils se sont également aperçus qu’ils pouvaient se servir de la microgravité de la station spatiale pour contrôler efficacement les mouvements des cellules en utilisant le magnétisme.

En bio-imprimant des atomes d’or dans une matrice polymère sur une culture de cellules cancéreuses humaines, les scientifiques peuvent contrôler la structure et le mouvement des cellules en utilisant des aimants. Les atomes d’or se mêlent en effet très fortement aux membranes des cellules les rendant ainsi magnétiquement réactives. Ces atomes d’or n’affectent en aucun cas les caractéristiques biologiques des cellules ce qui rend la technique de bio-impression tout à fait viable pour la recherche contre le cancer.

bio-impression

Luis Zea de BioServe Space Technologies

« Cette technologie nous permettra peut-être de manipuler les cellules d’une façon qui est aujourd’hui impossible, explique le chef de projet Luis Zea, chercheur associé à BioServe Space Technologies. Nous pouvons l’utiliser pour gérer les cellules et les placer là où nous voulons les mettre. Avec les particules magnétiques, nous pouvons développer des cellules dans l’espace aussi facilement que sur la Terre. »

Cette technique pourrait être utilisée pour un type de cancer en particulier en manipulant directement les cellules concernées. De plus, en ayant des cultures de cellules plus réalistes dans leur forme pour mener des expériences, il serait possible de baisser les coûts de développement de médicaments.

Que pensez-vous de la bio-impression dans l’espace? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.