Le premier site d'information sur l'impression 3D

Accueil > Business > Des araignées imprimantes 3D pour Siemens
Siemens

Des araignées imprimantes 3D pour Siemens

Le groupe Siemens présentait il y a quelques jours ses dernières avancées dans le domaine de la fabrication additive, dévoilant à cette occasion des premiers prototypes d’araignées robotiques, capables d’imprimer en 3D de manière autonome et collaborative.

SiSpis (pour Siemens Spiders), c’est le nom donné aux araignées mises au point par les chercheurs de Siemens, et qui offrent un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler les ouvriers de demain.

Siemens

Livio Dalloro, Responsable de la Recherche en Design Produit, Modélisation et Simulation chez Siemens

L’autonomie au coeur des araignées de Siemens

Ces imprimantes 3D sur pattes pourraient ainsi construire des structures complexes, communiquant entre elles et collaborant en fonction de leurs capacités respectives, chacune ayant un rôle précis comme un type d’impression, un matériau spécifique, un traitement de surface…

Les premiers prototypes présentés par Siemens sont équipés d’un extrudeur similaire à ceux que l’on retrouve sur les imprimantes 3D classiques, mais limité pour le moment aux filaments plastiques de type PLA.

“Chaque araignée est capable de fabriquer uniquement une petite portion d’une pièce plus large,” commente Hasan Sinan Bank, membre de l’équipe de chercheurs. “Nous essayons ainsi de conceptualiser et d’optimiser les types de collaboration que ces robots pourraient avoir entre eux”.

Siemens

Des araignées capables d’imprimer en 3D des structures complexes

Et pour faciliter cette collaboration, les robots seraient notamment équipés de caméras et de scanners 3D afin d’interpréter au mieux leur environnement. L’araignée pourrait par exemple décider de recharger ses batteries, de surmonter des obstacles sur son trajet ou transmettre des tâches à une autre araignée.

“Nous cherchons à utiliser plusieurs robots autonomes pour la fabrication additive et collaborative de structures, comme des chassis de voitures, des coques de bateaux ou bien des fuselages d’avion,” explique Livio Dalloro, Responsable de la Recherche en Design Produit, Modélisation et Simulation chez Siemens.

Les SiSpis s’inscrivent dans un projet bien plus large chez Siemens : le Siemens Agile Manufacturing Systems (SiAMS), qui représente le coeur de la recherche sur les systèmes autonomes au sein du groupe allemand.

Un projet qui n’est pas sans rappeler le travail d’un étudiant français, Louis Bernot, qui développait en février dernier une premier araignée robotisée (un article à retrouver ICI).

Plus d’informations sur le site de Siemens ICI

Siemens

Siemens

Siemens

Ces robots autonomes pourraient-ils s’installer durablement dans les usines ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos Alex

Consultant en impression 3D, j’ai co-fondé 3Dnatives en 2013 pour promouvoir cette révolution en marche. J’accompagne les entreprises sur les transformations liées à l’impression 3D et j’interviens lors de conférences dédiées au sujet (TEDx, 3D Printshow, 3D Print Lyon, Essec, HEC). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées vous pouvez me suivre sur twitter @martelalexandre