Accueil > News > TOP 5 des vidéos de la semaine : le projet de Voodoo Manufacturing, l’impression 3D sur la Lune…

TOP 5 des vidéos de la semaine : le projet de Voodoo Manufacturing, l’impression 3D sur la Lune…

Voici notre TOP 5 des meilleures vidéos de la semaine sur l’impression 3D et la fabrication additive. Partagez vos vidéos et donnez votre avis en commentaires de l’article ou sur le compte Facebook de 3Dnatives. Très bon dimanche à tous !

  • TOP 1 – Le projet Skywalker de Voodoo Manufacturing : La micro-usine d’imprimantes 3D new-yorkaise s’est dotée d’un robot pour améliorer sa productivité. Le robot ajoute les plateaux d’impression des machines, augmentant ainsi la production de 400% ! Il est capable de travailler une journée entière sans s’arrêter :

  • TOP 2 – Des étudiants construisent un satellite grâce à l’impression 3D : Des étudiants du SEDS (Students for the Exploration and Development of Space) ont développé un petit satellite cubique, le Triteia, pas plus grand qu’une boîte de céréales, dont le moteur a été imprimé en 3D. Il est en compétition pour être dans la fusée la plus rapide jamais propulsée en orbite lunaire :

  • TOP 3 – La Voxeljet, imprimez à partir de sable : Hasitha Bandara est un étudiant en Design Industriel à l’Université de Swinburne. Il a utilisé la Voxeljet, une imprimante 3D qui fonctionne à partir de sable, pour créer la CSIRO Ball. Grâce à cette machine, il a pu fabriquer un moule original, impossible à créer à partir de techniques de production traditionnelles :

  • TOP 4 – Quel est le futur de l’impression 3D dentaire? : Matt Roberts, CDT de CMR Dental Lab, nous explique comment il a intégré la fabrication additive dans son travail au quotidien. Il utilise des imprimantes 3D Form 2 de Formlabs pour fabriquer des prothèses d’essayage en cire qui permettent à CMR d’obtenir un ROI plus rapidement :

  • TOP 5 – Des injecteurs de carburants imprimés en 3D : La structure des injecteurs de carburant des avions est très complexe; c’est pourquoi les fabriquer grâce à l’impression 3D est une solution idéale. Ils sont 25% plus légers, 5 fois plus résistants et nécessitent beaucoup moins de pièces pour obtenir l’injecteur final :

Pour rester informé abonnez-vous à notre flux RSS ou pages Facebook Twitter Google+ ou LinkedIn.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.