Le premier site d'information sur l'impression 3D

Accueil > Art/Design > TOP 10 des robots imprimés en 3D
top 10 robots

TOP 10 des robots imprimés en 3D

L’impression 3D a révolutionné le monde des makers en leur permettant de démontrer toute leur créativité et en favorisant l’émergence de la mode du « Do it yourself ». En combinant l’impression 3D à d’autres technologies innovantes comme l’électronique ou la programmation informatique, on découvre des projets originaux comme des drones, des imprimantes 3D auto-réplicantes mais aussi des robots toujours plus réalistes.

De l’humanoïde à taille réelle à l’araignée autonome en passant par le bras robotisé, découvrez notre sélection des meilleurs robots imprimés en 3D créés pour enseigner, démocratiser et développer l’innovation pour tous.

10 – Plen 2

Ce robot a été créé par le japonais Natsuo Akazawa en 2015 et a connu un franc succès en levant plus de $66,000 lors d’une campagne de crowdfunding. Le Plen 2 est livré en kit avec 18 composants imprimés en 3D. L’assemblage du robot ne nécessite selon son créateur aucune connaissances techniques particulières.

En prenant son contrôle depuis votre smartphone, le Plen 2 peut porter des petits objets, danser et même jouer avec un ballon de foot. Les développeurs du Plen 2 se sont appuyés sur l’application Motion Editor pour faciliter l’apprentissage de nouveaux mouvements au robot.

top 10 robots

9 – L’araignée robotisée 

Louis Bernot, un jeune étudiant de 18 ans présentait il y a un presque un an son araignée robotisée à l’occasion du 3D Printshow de Paris. Pour commencer, il a modélisé l’ensemble des composants sur SolidWorks puis il a eu recours à une imprimante 3D UP Plus 2 afin d’imprimer les pattes et le châssis de son robot à partir de filament ABS.

Louis a relié son robot à son smartphone afin de le contrôler à distance. En plus d’être radio-commandé, il est également muni de capteurs afin de détecter des obstacles ou la présence de quelqu’un.

top 10 robots

8 – Poppy

Poppy est un robot made in France développé par l’INRIA Flowers Laboratory à Bordeaux. Ce robot humanoïde est open-source et repose sur de nombreux composants imprimés en 3D à partir d’un matériau polyamide, rendant le robot résistant et plus léger. Avec ses 83 cm de haut et son poids de 3,5kg, Poppy comprend une série de composants électroniques pour une somme variant de 7,500 à 8,000€.

Poppy est destiné principalement pour l’enseignement de la robotique dans le domaine de l’éducation mais aussi pour les artistes et les scientifiques. Par ailleurs Poppy peut analyser diverses informations comme la température, la vitesse, la position mais aussi la pression. Sa colonne vertébrale dispose de 5 moteurs et il serait en mesure d’intéresser les scientifiques travaillant sur la locomotion des bipèdes.

top 10 robots

7 – Dtto

Ce robot modulable élaboré par Alberto Molina a remporté le prix Hackaday 2016 avec à la clef un financement de $150,000. Celui-ci a pour objectif d’être utilisé dans le cadre de missions de secours.

Chaque partie du robot Dtto est imprimée en 3D et peut être assemblée de différentes façons selon la tâche à accomplir. Une particularité de ce robot est sa capacité à s’assembler tout seul à l’aide de coupleurs magnétiques et de capteurs qui peuvent se détecter et se fixer les uns aux autres. Il est également possible d’ajouter sur ce robot des caméras thermiques, des microphones ou des hauts-parleurs…

6 – Jimmy

Jimmy est un projet mené par l’entreprise 21st Century Robot. Ces derniers souhaitent inciter les gens à construire et personnaliser leur propre robot à l’aide de l’impression 3D. Ils proposent ainsi un ensemble de matériaux, d’outils et un kit de montage afin que les jeunes puissent mener leurs idées innovantes à bien.

Après avoir acquis un kit de base, vous pourrez imprimer l’armature du robot Jimmy et le personnaliser comme bon vous semble. Certaines versions finales du robot sont disponibles sur le site internet de l’entreprise accompagnées d’un rapport détaillant son montage.

top 10 robots

5 – Moveo

Moveo est le travail de la firme espagnole BCN3D Technologies, fabricant reconnu d’imprimantes 3D. Développé en collaboration avec le gouvernement catalan, il se présente sous la forme d’un bras robotique.

Moveo a pour vocation d’enseigner aux étudiants espagnols les rudiments de la robotique, de programmation et de fabrication additive. Le bras est un projet open-source, tous les fichiers et les plans nécessaires ont été partagés par BCN3D. Récemment, la firme proposait des ateliers éducatifs dans différentes institutions espagnoles afin que les plus jeunes fassent leurs premiers pas dans l’impression 3D.

top 10 robots

4 – Le robot du MIT

Le laboratoire sur l’intelligence artificielle et les sciences informatiques du MIT a développé un robot imprimé en 3D d’un seul tenant. En recourant à la technologie PolyJet, le robot a été imprimé par couches successives d’un matériau liquide solidifié par une lumière UV.

Le robot qui ne contient aucun composant électronique à part une simple pile, fonctionne par énergie hydraulique. Le résultat est un robot capable de ramper des heures durant et qui pourrait être facilement fabriqué à distance.

top 10 robots

3 – Octobot

Des ingénieurs de Harvard ont développé un robot autonome imprimé en 3D ne contenant aucune parties rigides. Baptisé Octopod, le projet démontre qu’il est possible de construire des robots en remplaçant des composants rigides, comme la batterie et les commandes électroniques, avec un système souple analogue. Le design est inspiré par un véritable poulpe et il fonctionne à l’aide d’une réaction chimique utilisant un gaz sous pression.

L’équipe de chercheurs aimerait maintenant améliorer Octobot afin de le faire nager et intéragir avec son environnement. Ce projet pourrait ouvrir la voie à la fabrication de robots souples.

top 10 robots

2 – Pleurobot

Pleurobot se présente sous la forme d’une salamandre imprimée en 3D conçue par l’École Polytechnique de Lausanne en Suisse. Imitant les mouvement de l’amphibien, ce robot permettra de faire avancer les recherches en matière d’anatomie et de motricité comme par exemple chez des patients tétraplégiques.

Les recherches pourront aussi se porter sur l’évolution du passage d’un animal qui nage à celui qui marche. Les ingénieurs suisses ont également répliqué un système nerveux à l’aide de composants électroniques grâce à un scan minutieux d’une véritable salamandre. Muni de moteurs, Pleurobot peut nager, ramper et marcher comme ses homologues amphibiens.

1 – InMoov

Le robot humanoïde InMoov est le premier robot imprimé en 3D open-source au monde. Il a été créé en 2012 par le français Gael Langevin. Ce projet open-source offre à tout propriétaire d’une imprimante 3D de reproduire chez lui ce robot en y apportant ses propres améliorations. InMoov est certainement un des plus célèbres robot humanoïde et se démarque par sa taille humaine.

Son créateur précise qu’il a tout appris en développant InMoov sans bénéficier de compétences préalables en robotique et ingénierie. Après avoir commencé par développer une simple main, puis un bras et enfin le reste du corps, Gael Langevin a équipé son robot de caméras pouvant capter un mouvement et ainsi le reproduire avec ses bras. Il peut également parler grâce à deux haut-parleurs et réagir à une commande vocale. Les plans sont disponibles gratuitement pour que les mares, les universités et laboratoires puissent le reproduire sur une petite imprimante 3D de bureau.

Que pensez-vous de ces robots, vous avez une suggestion ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos victor

Passionné par les nouvelles technologies et les changements qu'elles orchestrent dans l'entreprise ainsi que dans la vie de tous les jours. Je suis de façon très active l'evolution de l'impression 3D et son impact dans le management des entreprises et des marques. La révolution est en marche, nous devons la comprendre et l'anticiper.