Accueil > Imprimantes 3D > Metal X : l’impression 3D métal à bas prix par MarkForged

Metal X : l’impression 3D métal à bas prix par MarkForged

En 2014, Markforged avait fait sensation avec une nouvelle imprimante 3D, la Mark One, première machine capable d’extruder des filaments à base de carbone. Deux ans plus tard, elle mettait au point sa gamme Onyx Series plus abordable, reposant sur la même technologie. Mais lors du CES qui s’est achevé il y a quelques jours, l’entreprise est montée d’un cran en révélant la Metal X qui pourrait bel et bien bouleverser le marché de la fabrication additive métal.

Cette imprimante utilise une technologie spécialement mise au point dénommée ADAM pour Atomic Diffusion Additive Manufacturing. Bien que peu d’informations aient encore été dévoilées, le procédé repose sur la déposition d’une poudre métallique et de supports plastiques retirés une fois l’impression terminée. Une dernière étape consiste à fritter la poudre pour obtenir une pièce en métal dense. Le volume d’impression de la Metal X devrait lui être de 250 x 220 x 200 mm.

Metal X

Ce qui est remarquable dans cette imprimante est son prix : la Metal X coûte un peu moins de $100 000, sur un marché où les machines peuvent rapidement atteindre des millions de dollars.

Le CEO de Markforged, Greg Mark, affirme :  »Jusqu’à présent, quand on parlait d’imprimante 3D métal, on pensait à une machine d’un million de dollars qui prenait de la place. Avec le lancement de Metal X, la production de métal est plus simple et plus accessible que jamais.  Notre mission est d’aider les entreprises à fabriquer de meilleurs produits plus rapidement. »

En plus d’une impression 3D métal relativement accessible et facile, la Metal X permet de créer des formes et géométries très complexes qui ne peuvent pas être réalisées avec les imprimantes métal actuelles, précise le CEO. L’imprimante offrira dans un premier temps la possibilité de produire des pièces à partir d’acier inoxydable ou de titane.

Metal X

De plus, la Metal X sera dotée de la plateforme cloud Eiger développée par MarkForged. Celle-ci permettra d’analyser  en temps réel la pièce en cours d’impression pour s’assurer qu’elle répond bien aux spécifications. Si une erreur est détectée, l’utilisateur de l’imprimante sera alors alerté et pourra choisir d’annuler l’impression à distance pour économiser du temps et du matériau.

Markforged cible principalement les fleurons de l’industrie, de l’automobile, du médical ou encore de l’aéronautique mais le prix agressif de la Metal X pourrait lui ouvrir les portes de nombreuses PME désireuses de s’essayer à la fabrication additive métal.

La Metal X est d’ores et déjà disponible pour un prix de vente de $99,500 et sera livrée en septembre 2017. Greg Mark déclare:  »Si vous pouvez vous offrir une imprimante 3D métal à un million de dollars, achetez-en une. Pour le reste du monde, c’est pour vous. » Pour en savoir plus sur cette nouvelle imprimante :

Pensez-vous que la Metal X va favoriser l’impression 3D métal ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.