Accueil > Imprimantes 3D > NexD1, l’imprimante 3D PolyJet s’impose sur Kickstarter
imprimante 3D NexD1

NexD1, l’imprimante 3D PolyJet s’impose sur Kickstarter

Il y a trois jours, Next Dynamics lançait sa campagne Kickstarter pour financer sa toute nouvelle imprimante : la NexD1, une imprimante de bureau par jet de matière, multi-matériaux et multi-couleurs. Le projet a déjà récolté plus de 276 000 euros : comment expliquer cette belle réussite ?

Jusqu’à présent, il n’existait que des imprimantes par jet de matière pour un usage industriel. Le coût de ces machines est assez élevé puisqu’il varie entre 20,000 et 1 million de dollars. Deux fabricants se distinguent sur cette technologie : Stratasys, avec la technologie PolyJet, et 3D Systems avec sa technologie MultiJet, toutes les deux brevetées. C’est pourquoi Next Dynamics a dû créer la sienne, DigiJet.

NexD1 fonctionne par jet de matière, une technologie par laquelle la tête d’impression envoie des micro-gouttelettes de matière sur le plateau d’impression pour former un objet. A chaque fois qu’une goutte est projetée, une lumière UV est émise pour solidifier la matière utilisée.

NexD1 imprimante 3D

Ce qui est remarquable sur cette imprimante est le fait qu’elle soit multi-matériaux et qu’elle intègre des matériaux conducteurs. Ainsi, elle peut imprimer des circuits électroniques complets que l’on peut directement intégrer à un objet. Elle peut également mélanger différentes couleurs pour fabriquer des objets colorés selon les envies. Le volume d’impression ne pourra pas dépasser 200x200x200 mm.

Chacune des six têtes d’impression est équipée de 200 buses d’un diamètre de 5 microns, capables de déposer la résine photopolymère. Next Dynamics a développé soi-même ses têtes d’impression alors que la plupart des fabricants achètent souvent cette technologie à des grandes entreprises comme Ricoh et Xerox. Cela lui a permis de réduire drastiquement les coûts de production et d’augmenter les capacités d’impression de leur machine.

imprimante 3D NexD1

Grâce à ses 6 cartouches, il est possible d’imprimer avec plusieurs matériaux à la fois. Elles sont compatibles avec les matériaux d’un autre fabricant. Next Dynamics travaille actuellement avec des fabricants allemands pour créer de nouveaux matériaux rigides, conducteurs, flexibles, colorés et transparents. De plus, les supports utilisés pour l’impression 3D sont solubles : le travail après impression est moins difficile et plus esthétique que lorsque l’on doit découper soi-même le support.

Le design en verre de l’imprimante lui donne un côté esthétique et son grand écran tactile la rend plus attrayante. Un design qui rappelle l’imprimante de 3D Systems, la CubePro. De quoi redonner un coup de jeune à votre bureau !

NexD1 imprimante 3D

L’imprimante devrait être vendue pour moins de 4000 euros – vous pouvez même l’obtenir à 2800 euros si vous contribuez au projet – un prix incroyablement bas comparé à ceux des imprimantes industrielles. Next Dynamics espère que leur technologie « deviendra un point de départ pour les nouvelles entreprises qui veulent découvrir le potentiel de la fabrication additive. »

La campagne Kickstarter se termine le 27 janvier. Sa date de livraison est fixée à Novembre 2017, mais celle-ci n’est qu’une estimation. Découvrez la vidéo présentant le projet:

Que pensez-vous de cette nouvelle imprimante 3D NexD1 ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.