Accueil > Business > General Eletric veut acquérir les fabricants SLM Solutions et Arcam

General Eletric veut acquérir les fabricants SLM Solutions et Arcam

Le géant américain General Electric a décidé de passer à l’étape supérieure dans le secteur de la fabrication additive en s’offrant deux fabricants de renom que sont l’allemand SLM Solutions et  le suédois Arcam AB. L’opération, qui pourrait coûter près de 1,4 milliard de dollars, devrait permettre à GE de devenir un acteur clef de l’impression 3D métal.

À noter que GE s’intéresse à cette technologie depuis 2010. L’entreprise a ainsi investi sur les six dernières années un montant avoisinant les 1,5 milliard de dollars pour le développement de nouvelles applications dans le secteur de l’aéronautique, avec un premier centre dédié à la recherche sur le sujet aux États-Unis. Un centre qui devrait assurer la production de 40,000 injecteurs de carburant (une pièce que l’on retrouvera sur les moteurs LEAP des Airbus A320 neo) d’ici à 2020 grâce à cette technologie. Les recherches ont notamment permis l’enregistrement de 346 brevets exclusivement sur les poudres métalliques.

40,000 injecteurs de carburant devraient être produits par impression 3D d'ici à 2020

40,000 injecteurs de carburant devraient être produits par impression 3D d’ici à 2020

L’impression 3D métal en ligne de mire

En rachetant SLM Solutions et Arcam AB, le groupe américain a clairement ciblé les technologies d’impression 3D métal. SLM Solutions fabrique ainsi des imprimantes 3D professionnelles reposant sur un procédé de fusion laser métal, et affiche un chiffre d’affaires de 74 millions de dollars pour l’année 2015. De son côté, Arcam AB est à l’origine d’un procédé unique d’impression 3D par faisceau d’électrons. Une technologie qui a permis au constructeur suédois de générer un chiffre d’affaires de 68 millions de dollars en 2015. Les deux entreprises comptent des clients dans les secteurs de l’aéronautique, du médical, de l’énergie ou de l’automobile.

L’américain compte donc sur l’expertise des deux firmes européennes pour poursuivre sa croissance dans ce secteur et révolutionner sa manière de produire. L’objectif est d’ailleurs clairement défini pour le groupe qui vise un revenu additionnel associé  de 1 milliard de dollars d’ici à 2020.

David Joyce, Directeur Général de la branche aviation de GE voit dans le rachat de ces deux firmes une vrai valeur ajoutée : »La fabrication additive convient totalement au business modèle de General Electric qui ambitionne notamment de devenir un leader technologique dans les domaines des matériaux scientifiques, mais aussi dans les services et l’industrie digitale. »

general electric impression 3d

GE profitera du savoir faire des deux entreprises européennes dans les procédés métalliques

Étendre sa gamme d’applications liées à l’impression 3D

David Joyce poursuit :  » Nous n’avons pas choisi ces deux entreprises par hasard. Nous adorons les technologies et le leadership dont font preuve Arcam et SLM Solutions. Chacune de ces firmes a apporté des concepts à la fois différents et complémentaires dans les technologies additives, ces concepts seront à même de faire évoluer l’expérience de General Electric. Elles nous permettront d’étendre notre gamme d’équipements et de produits liés à l’impression 3D. »

Bien que l’offre n’a pas encore été acceptée de la part des actionnaires de SLM Solutions et Arcam, il s’agirait d’un  pas stratégique pour General Electric, qui compte développer de nombreuses applications avec l’élaboration de matériaux innovants combinant solidité et légèreté, et offrant des surfaces de finition améliorées et des designs encore plus complexes. La firme vise également à étendre les applications possibles dans les secteurs de l’énergie, du médical et de la pétrochimie.

general electric impression 3d

L’impression 3D aidera GE dans l’industrie aéronautique, mais aussi pharmaceutique, énergétique…

Plus d’informations sur le site de GE ICI

Pensez-vous qu’il s’agisse d’un achat stratégique pour General Electric ? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos