Accueil > Business > La Corée du Sud investit plus de 34 millions d’euros dans l’impression 3D

La Corée du Sud investit plus de 34 millions d’euros dans l’impression 3D

Le Ministère sud coréen de la Science, des TIC et de la Planification (MSIP) a annoncé qu’il allouera 41,2 milliards de won du budget annuel 2017 (environ 34 millions d’euros) à l’impression 3D afin d’encourager son développement dans tout le pays.

La Corée du Sud n’est pas novice dans l’utilisation des technologies 3D : elle avait déjà investi plusieurs millions d’euros il y a quelques années pour devenir un leader de cette technologie. Elle a d’ailleurs utilisé l’impression 3D dans différents domaines comme l’éducation, l’art ou encore la recherche de nouveaux matériaux. Malgré son implication, la Corée du Sud doit passer au niveau supérieur : le nombre d’entreprises liées à l’industrie 4.0 n’a augmenté que de 1,8% de 2011 à 2015 et la rentabilité a également chuté.

corée du sud impression 3D

Le pays a donc annoncé un investissement massif dans les technologies avancées comme les objets connectés, la réalité virtuel et augmenté et l’impression 3D. Un responsable au minisètre, Kang Seong-Jo affirme : « L’industrie de l’impression 3D est la technologie essentielle qui permettra de rendre la production plus innovante et créer un nouveau marché en changeant le paradigme de l’industrie. Il est important que le gouvernement coopère pour faire face à cette tendance mondiale qui évolue rapidement. »

Un investissement qui tombe à pic ! En effet, il s’inscrit dans un environnement plutôt favorable : sur une échelle plus globale, le marché de la fabrication additive devrait atteindre $30,2 milliards de won ($27 millions de dollars) en 2022, avec une croissance annuelle de 28,5% entre 2016 et 2022. Même si le Wohlers Report 2017 annonce que la croissance de la fabrication additive aurait pu être plus soutenue en 2016, les prévisions sont prometteuses. L’annonce du ministère sud coréen est donc opportune.

corée du sud impression 3D

Inside 3D Printing à Séoul est un des plus grands salons sur l’impression 3D

Le MSIP a pour objectif de promouvoir les technologies 3D dans plus secteurs afin de renforcer la compétitivité et augmenter les projets innovants. Par exemple, il aidera le domaine militaire et les industries de production à imprimer en 3D certains composants, mais aussi le secteur médical à fabriquer des os artificiels et des prothèses.

La Corée du Sud peut-elle devenir un des leaders mondiaux de l’impression 3D? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.