Accueil > Business > Carbon3D dévoile sa première imprimante 3D M1

Carbon3D dévoile sa première imprimante 3D M1

Présentée pour la première fois en mars 2015, CLIP est une nouvelle technologie d’impression 3D ultra-rapide mise au point par la firme Carbon3D. Après plusieurs mois de développement en partenariat avec des acteurs comme Ford, Johnson & Johnson ou encore BMW, le fabricant officialise aujourd’hui l’arrivée de sa première machine commerciale : l’imprimante 3D M1.

Le procédé CLIP (pour Continuous Liquid Interface Production) utilisé par l’imprimante 3D M1 exploite la puissance de la lumière et de l’oxygène pour modeler une résine liquide photosensible, capable d’imprimer des objets de 25 à 100 fois plus rapidement que n’importe quelle technique actuelle.

L'imprimante 3D M1 développée par Carbon3D

L’imprimante 3D M1 développée par Carbon3D

Bien que peu d’informations techniques soient encore disponibles, la M1 affichera des dimensions assez imposantes de 540 x 654 x 1734 mm pour une chambre de fabrication de 144 x 81 x 330 mm. En comparaison, l’imprimante 3D Form 2 de chez Formlabs, qui repose sur un procédé de stéréolithographie, offre un volume de production de 145 x 145 x 175 mm.

« Nous sommes excités de dévoiler notre machine M1 et nos matériaux révolutionnaires, » explique le Dr. Joseph DeSimone, CEO et co-fondateur de Carbon3D. « Ce produit pose les bases qui viendront combler les principales lacunes de la fabrication additive grâce un travail continu avec nos clients pour innover afin de repousser les limites du design produit et de la production. »

article_carbon3dM1-3

Des matériaux innovants pour l’imprimante 3D M1

La firme a profité du lancement de sa première imprimante 3D pour dévoiler une gamme de 7 résines d’impression aux propriétés techniques similaires aux plastiques que l’on retrouve en injection plastique. Les utilisateurs auront ainsi le choix entre 3 types de résine solide RPU (Polyuréthane Rigide), une résine flexible FPU (Polyuréthane Flexible), une résine élastique EPU (Polyuréthane Élastomère), une résine thermo-résistante CE (Cyanate Ester) capable de supporter des températures jusqu’à 219°C, ainsi qu’une résine de prototypage PR (Prototyping Resin) disponible en plusieurs coloris : cyan, magenta, jaune, noir, blanc et gris.

Les consommables seront vendus en format 800mL pour un prix compris entre $99 pour les résines PR et $399 pour la résine CE. Un format plus économique de 3,2L sera également disponible. Une offre matériaux qui devrait s’étendre dans les prochains mois suite à un rapprochement récent avec la firme Kodak.

Une machine disponible par abonnement

Pour sa commercialisation, Carbon3D a décidé de miser sur une nouvelle approche en proposant une modèle d’abonnement annuel qui inclura la location de la machine, les différents accessoires (plateau d’impression, bac de résine, logiciel…) ainsi qu’un support pour la réparation et la maintenance de la M1. L’abonnement, d’une durée de 3 ans minimum, sera disponible au prix de $40,000/an.

En combinant un procédé de fabrication rapide, des matériaux innovants et un modèle économique unique, Carbon3D vient rafraîchir le paysage actuel de l’impression 3D. Reste à savoir si les résultats obtenus seront à la hauteur des espérances du marché…

Plus d’informations sur l’imprimante 3D M1 de Carbon3D ICI

article_carbon3dM1-4

article_carbon3dM1-2

article_carbon3dM1-6

Êtes-vous convaincu par l’imprimante 3D M1 de Carbon3D ? Partagez votre opinion en commentaire de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos Alex

Consultant en impression 3D, j’ai co-fondé 3Dnatives en 2013 pour promouvoir cette révolution en marche. J’accompagne les entreprises sur les transformations liées à l’impression 3D et j’interviens lors de conférences dédiées au sujet (TEDx, 3D Printshow, 3D Print Lyon, Essec, HEC). Diplômé de l'Université Paris Dauphine et du King's College London en Mathématiques Appliquées vous pouvez me suivre sur twitter @martelalexandre