Accueil > Matériaux > Le français Arkema accélère la production de résines photoréticulables en Chine
arkema

Le français Arkema accélère la production de résines photoréticulables en Chine

Arkema, groupe chimique français spécialisé dans les matériaux de performance, vient d’annoncer ses plans pour accompagner la croissance de sa filiale, Sartomer, basée en Chine. Elle sera dotée d’une nouvelle ligne de production pour des résines photoréticulables UV, LED et EB (Electron Beam) avec une capacité de production augmentée de 30%.

Il y a un an, Sartomer présentait NextDimension, sa nouvelle gamme de solutions pour l’impression 3D par photoréticulation. C’est donc sans surprise qu’Arkema poursuit son développement avec des résines principalement destinées à la production de circuits imprimés et d’écrans pour smartphones, tablettes et téléviseurs.

arkema

Une pièce imprimée avec un polymère développé par Arkema

Les nouvelles résines seront principalement destinées au marché de l’impression 3D asiatique et à l’électronique, deux secteurs clés qui connaissent un développement assez important. Arkema déclare que l’augmentation de la capacité de production prendrait effet au début de l’année 2019.

« Grâce aux sites de production et aux centres de R&D en Europe, Asie et aux Etats-Unis, nos clients peuvent bénéficier d’un support technique de haute qualité pour des développements personnalisés mais aussi d’un service de logistique local réactif », explique Sartomer. L’entreprise est convaincue qu’être présente localement dans ces trois régions clés est un élément stratégique de la plus haute importance et permet d’envoyer un message clair : c’est un partenaire fiable avec un savoir-faire unique, prêt à fournir des résines performantes. Un message que le géant américain HP a bien compris puisqu’il s’est rapidement associé au français. Arkema fournit en effet plusieurs types de résines au fabricant d’imprimantes 3D.

arkema

Les centres de R&D d’Arkema permettent de développer de nouvelles résines

Les nouvelles résines sont totalement en phase avec la position de Sartomer, et donc d’Arkema, qui souhaite développer de nouveaux matériaux éco-durables. La nouvelle gamme de résines photoréticulables devrait représenter 25% du chiffre d’affaires d’Arkema et permettrait de renforcer la position du français en Asie.

Arkema a encore du temps avant le lancement officiel de sa gamme de résines. Toutefois, elle devra peut-être faire face à une montée de la concurrence sur un marché de niche qui grandit très rapidement. Pour plus d’informations, retrouvez le communiqué de presse officiel ici.

Cette nouvelle ligne de production peut-elle aider Arkema à asseoir sa position sur le marché asiatique? Partagez votre opinion dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.