Accueil > Classement > Ce qu’il ne fallait absolument pas louper en 2016
année 2016

Ce qu’il ne fallait absolument pas louper en 2016

Nous vous proposons de revenir sur les faits marquants du monde de l’impression 3D en 2016, année riche en nouveautés et innovations! Elle a été marquée par l’arrivée de nouveaux acteurs comme HP ou XJet mais également par de nouvelles machines innovantes comme la M1 de Carbon3D ou la NexD1 de Next Dynamics.

2016 est aussi l’année de l’automobile avec de nombreuses applications dédiées au transport: voitures, motos, bus… Mais l’impression 3D a marqué bien d’autres secteurs comme l’architecture, la cuisine, la médecine. Pour y voir plus clair, voici un retour par mois sur l’actualité immanquable en 2016!

Janvier

Le début de l’année 2016 a été marqué par le traditionnel rendez-vous au CES à Las Vegas où plusieurs nouvelles imprimantes 3D ont été présentées : l’Ultimaker 2+ et l’Ultimaker 2 Extended+, la ModelSmart 250S de Polaroid, l’ARKe de Mcor, l’UP Mini 2 de TierTime, et une dizaine de modèles de XYZprinting.

Le laboratoire HRL dévoilait une nouvelle technique d’impression 3D céramique:

Avec notre nouveau procédé d’impression 3D, nous pouvons tirer profit des nombreuses propriétés désirables de la céramique en carbure de silicium, comme une dureté accrue, des très bonnes capacités de solidité et de température ou bien une résistance à l’abrasion et à la corrosion, expliquait alors le Dr. Tobias Schaedler.

Février

Le mois de février a connu un important investissement dans l’impression 3D et plus particulièrement dans le secteur de l’énergie : Siemens investissait 20 millions d’euros pour ouvrir un centre de production spécialisé dans la fabrication additive métal et ainsi créer des pièces à haute valeur ajoutée.

Nous vous présentions également l’Arc Bicycle, un vélo en acier imprimé en 3D par des étudiants en partenariat avec la firme hollandaise MX3D !

année 2016

Mars

L’arrivée du printemps a été marquée par celle d’un nouvel acteur sur le marché de la fabrication additive métal : XJet. Le fabricant israélien annonçait le lancement d’une technologie unique d’impression 3D reposant sur la déposition de fines gouttelettes de métal.

Dans un autre style, un tout autre acteur faisait également son apparition : OLO, qui lançait un nouveau concept d’imprimantes 3D faisant appel à… votre smartphone !

Enfin, c’est le début de la construction du tout premier village éco-responsable imprimé en 3D, Shambalha, en Italie.

année 2016

Avril

Carbon3D nous révélait en avril sa toute première imprimante 3D, la M1, basé sur procédé ultra-rapide dénommé CLIP (Continuous Liquid Interface Production).  La M1 imprime 25 à 100 fois plus rapidement que les techniques actuelles. Une véritable révolution qui s’étend jusqu’à sa commercialisation puisqu’elle n’est pas en vente mais est disponible uniquement via un abonnement annuel.

année 2016

Mai

C’est en mai que HP officialisait son arrivée sur le marché de l’impression 3D avec le lancement de son premier modèle d’imprimantes Jet Fusion. C’était également le moment choisi par APWorks pour dévoiler sa moto imprimé en 3D ultra légère de 35 kg, la Light Rider, pouvant atteindre une vitesse de 80km/h. Enfin, c’est aussi en mai qu’ont ouvert les premiers bâtiments imprimés en 3D de Dubaï qui accueilleront le siège de la Fondation du Futur.

année 2016

Juin

Le projet français FAIR se voyait accorder une aide financière de 10,5 millions d’euros en juin par Bpifrance. Le but de ce projet est de créer une nouvelle filière industrielle française dans l’impression 3D. Cet investissement a donc permis d’accélérer sa mise en œuvre.

Nous vous présentions également Olli, le minibus autonome imprimé en 3D, créé par Local Motors. Un véhicule connecté et intelligent capable de transporter 12 personnes.

année 2016

Juillet

Le cabinet Ernst&Young nous révélait en juillet son étude sur l’adoption de l’impression 3D par les professionnels. On y apprenait notamment que ce sont les entreprises allemandes qui sont les plus nombreuses à opter pour la fabrication additive.

L’occasion également de découvrir l’imprimante 3D de Nanogrande, capable de fabriquer des objets à partir de particules de la taille d’une molécule d’ADN !

année 2016

Réalisation d’une F1 à l’échelle nanoscopique

Août

Le mois d’août a été marqué par deux jolies levées de fonds : une de 7 millions de dollars pour 3D Hubs afin d’agrandir son réseau d’imprimantes 3D à l’international, et une de 35 millions de dollars pour Formlabs pour développer ses ventes à l’international et soutenir sa R&D.

Grâce à cette levée de fonds, nous allons pouvoir mettre au point des outils encore plus puissants. Notre objectif est de rendre la stéréolithographie accessible à tous les utilisateurs de CAO pour leur permettre d’être encore plus productifs et créatifs, explique Max Lobovsky, cofondateur et CEO de Formlabs.

Septembre

A la rentrée, Peugeot et Divergent 3D nous annonçait un partenariat exclusif pour produire des véhicules plus légers et plus économes en carburant. Autre partenariat entre XtreeE et Dassault Systems qui collaboraient pour fabriquer un pavillon à la structure complexe et organique grâce à l’impression 3D de ciment.

Pour les plus gourmands, c’était aussi l’occasion de découvrir les magnifiques pâtisseries de Dinara Kasko qui crée des formes originales de gâteaux grâce à l’impression 3D.

année 2016

Octobre

L’automobile a été un sujet récurrent ce mois-ci avec le lancement des voitures imprimées en 3D comme 4ekolka, Micro commuter de Honda ou encore la KillaJoule. En octobre, nous avons appris, grâce au cabinet Gartner, que les ventes d’imprimantes 3D avaient doublé en 2016 par rapport à 2015, notamment dans les domaines de la Défense et de l’Éducation. Nous avons également assisté à la sortie de l’imprimante 3D, l’Ultimaker 3, dotée d’un double extrudeur.

année 2016

La Micro Commuter de Honda

Novembre

Un mois après la signature de son partenariat avec Peugeot, Divergent 3D présentait sa moto, la Dagger, dont le châssis ultra léger est imprimé en 3D. C’est également le cas du bras oscillant équipant la suspension arrière, et du réservoir.

D’importantes croissances étaient également annoncées dans le domaine de la santé : l’impression 3D médicale devrait connaître une croissance annuelle moyenne de 17% jusqu’en 2026 selon le cabinet d’études Future Market Insights. La bio-impression quant à elle augmenterait de 36% chaque année de 2016 à 2022 selon P&S Research.

année 2016

Décembre

La fin de l’année a été marquée par le lancement d’une nouvelle imprimante low-cost reposant sur la technologie PolyJet. La NexD1 lançait ainsi sa campagne Kickstarter et récoltait son objectif de collecte de 200,000€ en moins de 72 heures.

D’autres nouveautés ont marqué le domaine de la construction avec la création d’un pop-up store imprimé en 3D pour Louis Vuitton et le tout premier pont pour piétons fabriqué grâce à l’impression 3D béton à Madrid.

année 2016

Et vous, quel sujet vous a le plus marqué cette année ? Que retiendrez-vous de 2016 ? Partagez votre opinion en commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.


À propos melanie

Diplômée de l'Université Paris Dauphine, je suis passionnée par l'écriture et la communication. J'aime découvrir toutes les nouveautés technologiques de notre société digitale et aime les partager. Je considère l'impression 3D comme une avancée technologique majeure touchant la majorité des secteurs. C'est d'ailleurs ce qui fait toute sa richesse.